Effets du numérique sur Postes Canada

L’adoption par les consommateurs et les entreprises de moyens numériques pour envoyer et recevoir du courrier préoccupe Postes Canada.Logos de Postes Canada

Postes Canada affirme que le « déclin continu » des volumes de courrier transactionnel s’explique en partie par « l’adoption de solutions de rechange numériques par les consommateurs et les entreprises » et qu’il s’agit pour elle d’un « problème important ».

La Société canadienne des postes, dont l’actionnaire est le gouvernement du Canada, soutient qu’au cours des trois premiers trimestres de 2017 ses volumes de courrier transactionnel ont diminué de 159 millions d’articles (-5,7 %) par rapport à la période correspondante de 2016.

De plus, Postes Canada rapporte une baisse de revenus de 92 millions de dollars dans le secteur du courrier transactionnel, ce qui inclut les lettres, les factures et les relevés.

En plus de son secteur de base, le Groupes d’entreprises de Postes Canada inclut les filiales Les Investissements Purolator, Groupe SCI et Innovapost, de même que les secteurs du marketing direct et des colis. Le secteur des colis connaîtrait une croissance en raison du commerce en ligne.

Un groupe de travail a déposé en mai 2017 un document intitulé « Postes Canada à l’ère du numérique ». Ce groupe incluait notamment l’administratrice Françoise Bertrand, du Québec.

Lire aussi :

Partenariat entre Postes Canada, Thinkwrap et Oracle

Mandat de développement de Postes Canada pour OSF Global Services

Commerce en ligne : seuils hâtifs pour Postes Canada, croissance record au Québec

Articles connexes

Attentes et comportement des consommateurs québécois sur la confidentialité des données

Les résultats d’un sondage publiés cette semaine par GetApp Canada explorent les pratiques des Québécois quant à la confidentialité de leurs données. Il s’agit du second volet d’une enquête auprès de 230 consommateurs québécois.

Partenariat entre Mon commerce en ligne et le Mouvement Desjardins pour le commerce de détail au Québec

Mon commerce en ligne, une initiative de l'Association québécoise des technologies (AQT)  et de l'École des entrepreneurs du Québec (EEQ) pour soutenir le commerce de détail québécois dans l'adoption des technologies et des services numériques, annonce un partenariat avec le Mouvement Desjardins pour appuyer ses membres œuvrant dans le commerce de détail à adopter des technologies et des services numériques afin d'augmenter leur compétitivité et accroître leurs ventes en ligne.

Amazon privilégié aux sites des marchands du Québec

Les sites Web ou applications mobiles des marchands du Québec sont utilisés par 19 % des cyberacheteurs du Québec, par rapport à 48 % pour le site Web d’Amazon et son application mobile, selon une enquête NETendances 2021.

Financement de 142 M$ US pour la plateforme de matériaux RenoRun

L’entreprise RenoRun est basée à Montréal et propose une plateforme de commerce en ligne de matériaux de construction.

Le détaillant numérique Goodee financé par BKR

BKR Capital est un fonds de capital de risque qui finance des entreprises technologiques qui appartiennent à des personnes des communautés noires.