Druide informatique offre 1 M$ pour soutenir la recherche en littératie à l’UQAM

Druide informatique, surtout connue pour son populaire logiciel de correction Antidote, octroie 1 million de dollars à la Fondation de l’UQAM pour créer la Chaire de recherche sur les apprentissages fondamentaux en littératie et mettre sur pied la Bourse Antidote en orthopédagogie.

Logo : Druide informatique inc.

Le lancement de la Chaire a eu lieu cette semaine à l’occasion du 33e Colloque et Symposium de l’Association des Orthopédagogues du Québec. L’UQAM est l’université québécoise qui forme le plus grand nombre d’orthopédagogues et d’enseignants.

« Les conséquences de l’analphabétisme, sur les plans individuel, familial et social, sont majeures. Or, les recherches menées à l’UQAM ont un potentiel immense d’améliorer les compétences en lecture et en écriture, au bénéfice des personnes apprenantes et des gens qui les accompagnent. Il s’agit de travaux novateurs s’inscrivant dans le droit fil des valeurs de notre Université en matière de droit à l’éducation, d’inclusion et de justice sociale », a déclaré la rectrice Magda Fusaro.

La Chaire s’est donné pour objectif de développer des pratiques pédagogiques ou orthopédagogiques afin d’appuyer les enfants, adolescents et adultes en situation de vulnérabilité. « Un Québécois sur deux a de faibles compétences en littératie », précise Line Laplante, titulaire de la Chair et professeure au Département de didactique des langues. « Grâce aux pratiques développées par la Chaire et partagées avec le milieu de l’éducation, nous serons en mesure de former le personnel enseignant et les orthopédagogues afin de contrer les difficultés en lecture-écriture et de prévenir l’analphabétisme. »

La Bourse Antidote en orthopédagogie, au montant de 25 000 $, sera offerte annuellement aux étudiants et étudiantes de la maîtrise ou du doctorat en éducation dont le projet de mémoire ou le projet doctoral s’inscrit dans les domaines de l’orthopédagogie ou des difficultés d’apprentissage en lecture-écriture.

Renaud Larue Langlois
Renaud Larue Langlois
Un peu journaliste, un peu gestionnaire TI, totalement passionné de technologie. Après plus de 25 ans dans le domaine des TI, devenir rédacteur était tout naturel pour Renaud. C'est réellement une affaire de famille. Ses champs d'intérêt sont… tout, en autant que ça concerne la technologie. On peut le joindre à [email protected]

Articles connexes

Aide fédérale de 4 M$ à l’ÉTS pour l’innovation et le transfert technologique

Pascale St‑Onge, ministre des Sports et ministre responsable de Développement économique Canada pour le Québec, annonce aujourd'hui une contribution non remboursable de 3,76 M$ à l’École de technologie supérieure (ÉTS). Ce soutien vise l'acquisition d'équipements de pointe qui permettront d'améliorer la capacité des entreprises à innover par le biais de transferts technologiques.

Druide informatique offre Antidote en cadeau de Noël à plus de 1200 écoles

Druide informatique, l’éditeur du logiciel d’aide à la rédaction Antidote, offre à 1278 écoles canadiennes une licence gratuite leur permettant d'installer Antidote 11, son logiciel vedette, sur dix ordinateurs. Cela représente un don d'une valeur de plus de 1,1 million de dollars.

Financement de 20 M$ pour Unito afin de façonner l’avenir de la collaboration numérique au travail

Unito, une entreprise québécoise qui développe des logiciels d'automatisation de workflows, vient de compléter une ronde de financement de 20 M$ menée par la CDPQ. De nouveaux investisseurs dont Rainfall Ventures et Investissement Québec rejoignent les investisseurs existants Bessemer Venture Partners, Tom Williams et Mistral Ventures. Ce financement permettra à Unito de renforcer sa présence croissante sur le marché.

Le gestionnaire de mots de passe Bitwarden obtient un financement de 100 millions de dollars

Le gestionnaire de mots de passe libre Bitwarden a reçu un investissement intéressant de 100 millions de dollars américains dirigé par la société de capital de croissance PSG.

Telus obtient près de 6,5 M$ pour l’expansion de son réseau cellulaire en Gaspésie

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) a répondu favorablement à une requête de Telus qui souhaitait améliorer sa desserte mobile le long de certains tronçons des routes 132, 195 et 299 en Gaspésie. Le CRTC a donc approuvé le financement de deux projets totalisant 6,45 millions de dollars.