Données personnelles sur la santé envoyées par des applications à Facebook


Fanny Bourel - 26/02/2019

Le Wall Street Journal révélait vendredi dernier que plusieurs applications liées à la santé ont transmis des données de leurs utilisateurs à Facebook.

téléphones multifonctions

Image : Getty

Sur 70 applications testées par le Wall Street Journal, 11 applications ont communiqué des informations sur leurs utilisateurs à Facebook, sans leur consentement. Hier, le journal américain a indiqué que quatre de ces onze applications ont cessé cette transmission de données à Facebook.

Selon le Wall Street Journal, ces applis utilisent ou utilisaient App Events, un outil d’analytique développé par Facebook qui enregistre l’activité de l’utilisateur. Ces données sont ensuite partagées avec Facebook, ce qui permet au réseau social de mieux cibler ses publicités.

Parmi ces applications, on retrouve Flo Period & Ovulation Tracker, dont des femmes se servent pour calculer les dates de leurs règles et leurs périodes d’ovulation, Instant Heart Rate : HR Monitor, une application de mesure de la fréquence cardiaque, ainsi que Lose It!, une application d’amaigrissement qui, jeudi encore, faisait part de l’évolution du poids de ses utilisateurs à Facebook.

Vendredi, Facebook avait affirmé que sa politique interdisait normalement aux développeurs d’applications de partager avec elle des informations de nature médicale ou financière, ou d’autres types de données sensibles collectées auprès des utilisateurs.

Lire aussi :

Internet : vouloir les avantages sans les inconvénients

Mesures à prévoir en matière de données personnelles

Enquête sur l’utilisation commerciale des données médicales

Renseignements personnels : les appareils médicaux connectés dans le viseur




Tags: , , , , , , , , , , , ,