Données de cartes volées au prix d’un café latté

Un rapport produit par NordVPN affirme que des informations de cartes de paiement volées ne coûtent en moyenne que 6,50 dollars canadiens sur les marchés noirs, c’est-à-dire le coût approximatif d’un café latté.

Source : Arx0nt / Getty

Il s’agit de la moitié du coût moyen mondial pour des informations de cartes de crédit volées, soit 12 dollars canadiens.

Pour produire son rapport, NordVPN a analysé des données de 140 pays recueillies par des chercheurs en cybersécurité. Au total, l’entreprise dit avoir découvert environ 4,5 millions d’ensembles de données de cartes vendus sur les marchés noirs.

Plus de 45 000 détails de cartes canadiennes ont été trouvés en ligne, un nombre étonnamment bas, puisque le pays a le taux de pénétration des cartes de crédit le plus élevé au monde, selon le rapport.

Au Canada, les informations sur les cartes de crédit Visa étaient les plus courantes, suivies des informations de cartes Mastercard. À l’inverse, les informations sur les cartes de débit étaient plus abondantes aux États-Unis.

Lire l’article au complet sur le site d’IT World Canada (en anglais), une publication soeur de Direction informatique

Lire aussi :

Démantèlement d’un marché dans le Web caché par le CRTC

Arrestations au Nigeria pour compromission de courriels

Découverte de trois nouveaux copieurs de cartes de paiement

Adaptation et traduction vers le français par Dominique Lemoine

Tom Li
Tom Li
Les télécommunications et le matériel grand public sont les principaux sujets couverts par Tom chez IT World Canada. Il aime parler de l'infrastructure de réseau du Canada, des produits semi-conducteurs et, bien sûr, de tout ce qui est nouveau dans le domaine des technologies grand public. Vous le verrez aussi occasionnellement signer des articles sur les actualités liées à l'infonuagique, à la sécurité et au logiciel en tant que service. Si vous êtes prêt pour une longue discussion sur les nuances de chacun des secteurs ci-dessus ou si vous avez un produit à venir que les gens vont adorer, n'hésitez pas à lui envoyer un message à [email protected]

Articles connexes

Détecter les intrusions avant une attaque

Par Avi Posesorsky, directeur des ventes chez Fortinet Avec leurs...

Les RSSI doivent être proactifs dans leurs cyberstratégies, affirme un conférencier au MapleSEC

Les professionnels de la sécurité de l'information devraient être plus agressifs dans leurs stratégies de cybersécurité, a déclaré un expert lors de la conférence MapleSEC de cette semaine.

Google Cloud annonce de nouvelles solutions de sécurité

Google Cloud élargit son offre de cybersécurité et place sa récente acquisition de la société de cybersécurité Mandiant au premier plan de ses annonces de sécurité lors de la conférence Google Cloud Next 2022.

Pourquoi appeler la police après une cyberattaque ? Parce qu’ils attendent votre appel

Il existe de nombreuses raisons de signaler une cyberattaque réussie à votre service de police local. Le constable enquêteur Doug MacRae, de la section de la cybercriminalité de la Police régionale de York en Ontario a le meilleur : « Vos impôts paient notre salaire », a-t-il déclaré aux pros de la sécurité des TI lors d'une conférence le mois dernier, « alors utilisez-nous ».

BRP victime d’une cyberattaque

On apprend ce matin que le fabricant de produits récréatifs BRP de Valcourt est actuellement la cible d’une « activité malveillante en matière de sécurité », tel que décrit par la société dans un communiqué.