Desjardins : protection permanente pour tous les membres

Le Mouvement Desjardins offre une nouvelle mesure de protection permanente pour l’ensemble de ses membres.

complexe_desjardins
Image : Getty

Dans la tourmente à la suite du vol massif de données personnelles en juin, Desjardins a annoncé lundi la mise en place d’une protection numérique à vie contre le vol d’identité et la fraude pour tous ses membres.

Le président du Mouvement Desjardins, Guy Cormier, a expliqué par communiqué que cette protection s’applique automatiquement à tous les membres, qu’ils fassent partie ou non des victimes de la fuite de données.

Les nouvelles mesures, entièrement développées par le groupe financier, comprennent notamment un service d’accompagnement personnalisé effectué par des avocats en cas de vol d’identité. Desjardins offrira aussi jusqu’à 50 000 $ pour couvrir les dépenses associées à ce type de fraude, comme une perte de salaire ou des frais pour l’obtention de documents notariés.

L’institution maintient aussi son service de remboursement en cas de transactions non autorisées.

Desjardins avait déjà mis en place un forfait de surveillance de crédit assuré par la société Equifax pour protéger les victimes du vol de données, mais des difficultés techniques ont ralenti le processus d’inscription à ce service au cours des dernières semaines.

Soulignant que seulement environ 13 % des membres touchés ont activé leur forfait de surveillance jusqu’à maintenant, Guy Cormier a admis que cette solution s’avérait insuffisante.

Il invite tout de même les victimes de la fuite de données à poursuivre leurs démarches d’inscription au forfait d’Equifax afin de recevoir régulièrement des alertes concernant des opérations douteuses dans leurs comptes.

La Commission d’accès à l’information du Québec et le Commissariat à la protection de la vie privée du Canada enquêtent pour déterminer si le groupe financier a respecté les lois sur la protection de renseignements personnels des paliers provincial et fédéral.

Rappelons que le 20 juin, Desjardins avait annoncé qu’un employé avait dérobé les informations de 2,7 millions de membres particuliers et de 137 000 entreprises.

Lire aussi :

Fuite de données : enquête sur l’affaire Desjardins

Desjardins : lancement des mesures complémentaires

Fuite de données chez Desjardins : l’institution aussi responsable?

Catherine Morin
Catherine Morin
Éditrice - Direction Informatique

Articles connexes

Une clé USB vendue par un prêteur sur gages du Yukon contenait des données personnelles du ministère de la Santé

Un homme de Whitehorse qui a acheté une clé USB chez un prêteur sur gages l'a branchée à un ordinateur et a découvert que la clé contenait des dossiers confidentiels du ministère de la Santé et des Services sociaux du gouvernement du territoire.

Partenariat entre Mon commerce en ligne et le Mouvement Desjardins pour le commerce de détail au Québec

Mon commerce en ligne, une initiative de l'Association québécoise des technologies (AQT)  et de l'École des entrepreneurs du Québec (EEQ) pour soutenir le commerce de détail québécois dans l'adoption des technologies et des services numériques, annonce un partenariat avec le Mouvement Desjardins pour appuyer ses membres œuvrant dans le commerce de détail à adopter des technologies et des services numériques afin d'augmenter leur compétitivité et accroître leurs ventes en ligne.

Uber affirme que la compromission des informations d’identification d’un fournisseur a conduit à une violation de données

Uber a offert plus de détails au sujet de la dernière violation de ses contrôles de sécurité, affirmant que la compromission des informations d'identification d'un sous-traitant externe était le point de départ de l'attaque. Il pense également que l'agresseur était lié au gang d'extorsion Lapsus$.

Cisco admet que les données publiées par un gang de rançongiciels proviennent de ses systèmes

Cisco Systems a admis que les données publiées dimanche par le gang de rançongiciels Yanluowang avaient été volées au géant des réseaux lors d'une cyberattaque plus tôt cette année.

Le groupe hôtelier InterContinental victime d’une cyberattaque

La société hôtelière britannique InterContinental Hotels Group PLC (IHG) publiait hier une déclaration confirmant une cyberattaque sur un certain nombre de ses systèmes technologiques, deux jours après la perturbation de ses canaux de réservation et d'autres applications. IHG a déclaré qu'ils enquêtaient sur une « activité non autorisée ».