Des ventes d’actifs profitent au bénéfice net de Yahoo


Denis Lalonde - 20/10/2010

Le bénéfice net de Yahoo a bondi de 113% au 3e trimestre grâce à la vente de participations dans le site d’emplois HotJobs et dans le détaillant en ligne Alibaba.com.

Pour le trimestre terminé le 30 septembre, la société basée à Sunnyvale, en Californie, a déclaré un bénéfice net de 396 millions de dollars américains* (29 cents par action), lui qui était de 186 millions de dollars (13 cents par action) à la période correspondante il y a un an.

La vente des participations dans HotJobs et dans Alibaba a eu un impact positif global global de 17 cents sur le bénéfice par action de Yahoo. En excluant leur effet, le bénéfice par action aurait été de 12 cents par action.

Les revenus ont grimpé de 2% à 1,6 milliard de dollars, par rapport à 1,58 milliard de dollars l’an dernier. L’entreprise a déclaré des coûts d’acquisition de trafic de 476,78 millions de dollars, ce qui ramène les revenus réels à 1,12 milliard de dollars.

Les analystes financiers qui suivent Yahoo s’attendaient à ce que la société dégage un bénéfice par action de 16 cents et à des revenus de 1,13 milliard de dollars, selon Thomson Reuters.

Pour le quatrième trimestre, la direction de Yahoo dit s’attendre à des revenus de 1,125 à 1,225 milliard de dollars après la déduction des coûts d’acquisition de trafic. Les analystes prévoient de leur côté des revenus de 1,26 milliard de dollars.




Tags: , ,

À propos de Denis Lalonde

Denis Lalonde est rédacteur en chef chez Direction informatique, développant des contenus et services uniques pour les spécialistes des technologies de l’information en entreprise à travers la province de Québec, tant à l’imprimé que sur le Web. Il s’est joint à IT World Canada, l’éditeur de Direction informatique, après avoir travaillé plus de cinq ans chez Médias Transcontinental pour les publications LesAffaires.com et le Journal Les Affaires. Journaliste accompli à l’aise sur toutes les plateformes médiatiques, Denis a également travaillé au Journal de Montréal, au portail Internet Canoë et au Réseau de l’information (RDI).
Twitter: DenisLalonde


Google+ WWW