Des technologies de surveillance aérienne d’infrastructures seront développées à Montréal

L’entreprise italienne d’ingénierie Geocart prévoit mettre sur pied une équipe à Montréal d’ici trois ans pour développer des services d’inspection aérienne de lignes électriques, de voies ferrées, d’autoroutes et de ponts.

Geocart, données aériennes
Image : Geocart / Montréal International

Selon Montréal International, Geocart débarque à Montréal pour ouvrir son premier bureau en Amérique du Nord. Ce dernier doit accueillir des activités de R et D, donc des spécialistes en programmation et des analystes de données géographiques. Geocart investirait cinq millions de dollars dans ce lancement à Montréal.

Les services qui seront développés à Montréal seront basés sur un système existant de Geocart pour l’observation et la surveillance à distance de l’environnement et d’infrastructures, par exemple de la végétation à proximité d’une infrastructure surveillée.

Un logiciel « reposant sur l’intelligence artificielle » afin de « calculer automatiquement » des données et de « déterminer les priorités », l’apprentissage et la reconnaissance automatiques, un lecteur laser, des capteurs hyperspectraux, une caméra thermique, de la photogrammétrie aérienne et des données satellites forment la méthode actuelle de collecte de données de Geocart.

Évaluation d’infrastructures dans des zones isolées

« L’entreprise a mis au point un système permettant de fournir à distance des évaluations structurelles et des analyses de sol de régions isolées », notamment pour entretenir des infrastructures, affirme Montréal International.

Des opportunités en Amérique du Nord, des « besoins croissants en surveillance », ainsi que la taille, les complexités et les difficultés du territoire font partie des raisons qui ont incité Geocart à choisir Montréal, en plus de ses industries de l’intelligence artificielle et de l’aérospatiale.

Lire aussi :

Un interféromètre d’ABB Québec à bord d’un satellite japonais

Projet de plateforme de données spatiales à Montréal

Robot d’inspection de lignes d’électricité signé Hydro-Québec

Transmission de données depuis la stratosphère par l’ÉTS et l’ASC

Articles connexes

ILX Group examine les mesures que les entreprises doivent prendre pour se préparer à l’avenir

La société de conseil et de formation ILX Group vient de publier une nouvelle étude qui examine le déficit de compétences en intelligence artificielle (IA) auquel de nombreuses industries de pointe sont confrontées aujourd'hui, résultat de ce qu'elle décrit comme des pénuries de personnel, des perturbations de la chaîne d'approvisionnement, de l'inflation et de l'incertitude globale.

Intel et Mila unissent leurs forces pour une intelligence artificielle responsable

Intel annonce aujourd’hui une collaboration stratégique de recherche et de co-innovation de trois ans avec Mila, un institut de recherche en intelligence artificielle (IA) de Montréal. Dans le cadre de cette collaboration, une vingtaine de chercheurs d’Intel et de Mila vont travailler sur le développement de techniques d'IA avancées pour relever les défis mondiaux tels que le changement climatique, la découverte de nouveaux matériaux et la biologie numérique.

Trois écoles d’automne en Intelligence artificielle

L’Institut intelligence et données (IID) de l’Université Laval et ses partenaires offriront l’automne prochain un cycle de trois écoles d’automnes. Construites à l’attention de non-spécialistes afin de les aider à appréhender l’usage des données et de l’intelligence artificielle dans le domaine de la santé, ces formations soutiendront une exploration des outils et techniques de l’IA, de la gestion et de l’intendance des données, ainsi que du cadre éthique et juridique qui les soutiennent.

Une enquête de Gartner révèle que les initiatives d’automatisation basées sur l’IA se poursuivent

Une nouvelle étude de Gartner publiée plus tôt cette semaine révèle que 80 % des cadres pensent que l'automatisation peut être appliquée à toute décision commerciale. Et à mesure que l'automatisation s'intègre dans les affaires numériques, les résultats ont révélé à quel point les organisations de tailles variées font évoluer leur utilisation de l'intelligence artificielle (IA) dans le cadre de leurs stratégies d'automatisation.

SCALE AI : 50 M$ pour soutenir 12 projets en intelligence artificielle

SCALE AI annonce 12 nouveaux projets en intelligence artificielle (IA) qui représentent plus de 50 M$ d'investissement, signe de la poursuite de l’adoption rapide de l'intelligence artificielle par les leaders industriels canadiens.