Des simulateurs de vol de CAE à Dubaï et en Ouzbékistan

CAE vend huit simulateurs de vol et des services de formation pour une valeur totale d’environ 120 millions de dollars canadiens.Logo de CAE

L’entreprise montréalaise CAE, qui se spécialise en systèmes de simulation pour les industries de l’aérospatiale civile, de la défense et de la santé, affirme que ces huit simulateurs de vol ont été vendus à des clients de l’Australie, du Moyen-Orient et de l’Europe.

Les contrats incluent les livraisons d’un simulateur Boeing 787-9 à Air China, d’un simulateur Airbus A320 à Uzbekistan Airways, ainsi que d’un simulateur B737-800W et d’un simulateur Gulfstream 650 au centre d’entraînement au vol Emirates-CAE qui est situé à Dubaï.

De plus, les contrats comprennent la livraison d’un simulateur Bombardier Challenger 604 à Cobham Aviation Services en Australie, la livraison d’un simulateur Boeing 737NG à un transporteur dont l’identité est maintenue confidentielle, de même que la livraison de deux simulateurs Boeing 737NG et de services d’entraînement des pilotes pour le Boeing 737-800 à Ryanair.

CAE souligne que ces contrats portent à trente-et-un le nombre de simulateurs de vol dont CAE a désormais annoncé la vente au cours de l’exercice 2015.

Lire aussi :

Trois contrats militaires en Europe pour CAE

Cinq contrats en aviation civile pour CAE

CAE obtient deux contrats en Chine

Articles connexes

Projets de BRP et AlayaCare en IA financés par Scale AI

Bombardier veut intégrer de l’intelligence artificielle à ses prévisions de la demande pour des véhicules de sports motorisés et AlayaCare souhaite faire de même pour optimiser la planification et la gestion de soins à domicile.

Simulateur d’utilisation d’un écran tactile en zone de turbulences créé à Polytechnique Montréal

La création d'un simulateur de vibrations qui reproduit l'utilisation d'un écran tactile dans le poste de pilotage d'un avion qui se trouve en zone de turbulences a valu un prix Mitacs à Adam Schachner, chercheur en mathématiques et en génie industriel à Polytechnique Montréal.

Aérospatiale : financement public d’implantations numériques retardées

L'initiative MACH FAB 4.0 d'Aéro Montréal obtient un financement public supplémentaire de 1,23 million de dollars du ministère de l'Économie du Québec qui lui permettra d'être prolongée jusqu'au 31 mars 2022.

Québec soutient l’intégration de l’IA dans l’industrie aérospatiale

Le gouvernement du Québec accorde une aide financière de 2,9 millions de dollars sur cinq ans au Consortium de recherche et d'innovation en aérospatiale au Québec (CRIAQ) pour soutenir l’adoption de l’intelligence artificielle (IA) dans le secteur aérospatial.

Logiciels d’aviation : Ad Opt acquise par IBS Software

L'éditeur Ad Opt de logiciels pour l'industrie de l'aviation, qui était une division de l'entreprise américaine de logiciels Kronos, a été vendue à IBS Software.