Des réseaux de télécommunications par satellite vitaux, mais vulnérables

Les réseaux de télécommunications par satellite seraient perçus comme étant des ouvertures béantes par les pirates informatiques, selon IT World Canada.Illustration du concept de sécurité et d'un écran tactile

Ces réseaux de télécommunications par satellite seraient à la fois parmi les plus délicats et les plus primordiaux au monde. Par exemple, de l’équipement de communication par satellite à bord du vol MH370 de la Malaysian Airlines a été utilisé par à distance des ingénieurs pour repérer l’appareil.

Le nombre d’utilisations vitales de ces réseaux et de terminaux en communication, en repérage et en positionnement rend étonnant qu’ils soient si vulnérables et ouverts aux attaques des pirates informatiques, soutient IT World Canada.

On précise que les réseaux de télécommunication par satellite qui sont utilisés par les intervenants militaires et d’urgence, de même que pour des utilisations industrielles ou de transport, sont criblés de vulnérabilités. Un chiffrement déficient, des portes dérobées, des accréditations figées dans le code et de faibles fonctions de réinitialisation de mot de passe feraient partie de leurs failles.

Ces observations sont basées sur un billet de blogue publié par Ruben Santamarta, premier consultant en sécurité informatique pour la firme de services de sécurité informatique IOActive Labs. À son avis, le problème réside entre autres dans le micrologiciel qui est utilisé pour plusieurs équipements, car il permettrait des attaques par messagerie texte.

Lire l’article au complet sur le site de IT World Canada, une publication sœur de Direction informatique (en anglais)

Articles connexes

BRP victime d’une cyberattaque

On apprend ce matin que le fabricant de produits récréatifs BRP de Valcourt est actuellement la cible d’une « activité malveillante en matière de sécurité », tel que décrit par la société dans un communiqué.

Le NIST identifie quatre outils de chiffrement résistant au quantique

Le National Institute of Standards and Technology (NIST) des États-Unis a choisi le premier groupe d'outils de chiffrement qui, selon lui, résistera à l'assaut d'un futur ordinateur quantique, une décision saluée par la cyberagence du gouvernement canadien.

L’incident chez Sunwing souligne l’importance de rapporter les cyberattaques, selon un expert

La cyberattaque qui a paralysé les opérations de l’entreprise canadienne Sunwing Airlines est un exemple de plus qui démontre que les fournisseurs d’infrastructures critiques devraient rapporter toute brèche dans leurs contrôles de cybersécurité à une agence publique dès que possible, selon un expert.

Actualités de la semaine en matière de rançongiciels, 1er avril 2022

Les attaques de cybersécurité sont de plus en plus fréquentes et graves, selon une étude de Telus.

Primeur : Tourisme Montréal confirme une cyberattaque

L'agence Tourisme Montréal a reconnu avoir été touchée par une cyberattaque au début du mois de décembre.