Des produits pour tous les calibres d’entreprises


Jean-François Ferland - 23/04/2008

CGI bonifie une solution de création de produits d’assurance. Strangeloop Networks offre un serveur monofonction pour accélérer les services Web. Sun et Fujistu commercialisent des serveurs à architecture SPARC. Des nouveautés chez Apple, Canon, Linksys, NCR et Symantec.

Version 5 du système Ratabase de CGI

La firme québécoise de services-conseils Groupe CGI a lancé la version 5.0 de la solution d’outils de création de produits Ratabase, qui est destinée aux compagnies du secteur de l’assurance. En fonction de suggestions de clients, le module de configuration de produits Product Builder et le moteur de tarification Calculator ont été améliorés afin de réduire le temps de mise en marché des nouveaux produits et faciliter l’utilisation des outils.

De nouveaux types de données, une amélioration des structures de tarifs, une mise à jour de formules et des fonctions en une étape ont été ajoutés à la solution. Un utilitaire de tarification et des installations plus robustes ont été intégrés pour la phase d’essai des polices d’assurance. CGI a aussi bonifié les mesures de sécurité du côté de l’utilisateur pour assurer une conformité aux politiques internes et à la loi Sarbanes-Oxley.

Final Cut Server chez Apple

Le fournisseur de produits informatique Apple a lancé le logiciel de gestion de fichiers multimédias Final Cut Server.

Ce logiciel, qui catalogue de façon automatique les répertoires de ressources et produit des versions miniatures des contenus, permet la recherche des contenus sur plusieurs volumes de réseaux de stockage SAN et disques rigides à l’aide de métadonnées XML, XMP et IPTC. Il intègre également des fonctions d’automatisation du flux de production, notamment pour l’affichage, l’approbation et l’annotation du contenu, à l’aide d’un logiciel client sur un Mac ou un PC. Final Cut Server est livré avec l’outil d’encodage numérique et de compression Compressor 3, qui sert à produire des versions de contenus pour divers types d’appareils (télévision, téléphones mobiles, iPod, etc.).

Serveur monofonction pour services Web accélérés

Strangeloop Networks de Vancouver, qui fabrique des serveurs monofonctions pour l’exploitation accélérée d’applications Web, a mis en marché l’appareil WS100 qui est destiné au soutien d’applications commerciales dans des environnements d’architecture orientée vers les services.

Selon le fournisseur, l’utilisation de ce serveur monofonction entre les applications Web et les serveurs d’arrière-boutique accélérerait les applications par la mise en cache des services Web à grand volume, en offrant un temps de réponse jusqu’à 30 fois plus rapide. Son moteur Choreography Engine aurait des fonctions heuristiques de cache par la reconnaissance des services Web, ce qui permettrait l’adaptation aux tendances de trafic changeantes et l’équilibrage de charge entre les serveurs. Une interface permet aux administrateurs de configurer les règles de mises en cache et de mesurer le soutien des services, la charge assurée par chaque serveur, la latence et la bande passante utilisée.

Serveurs intermédiaires SPARC chez Sun et Fujitsu

Les fournisseurs Sun et Fujitsu ont entamé la commercialisation des modèles de serveurs T5140 et T5240, à architecture SPARC, qui sont des formats respectifs de 1RU et 2RU.

Ces systèmes à double interface de connexion de processeur, fondés sur les processeurs à technologie de traitement multifil UltraSPARC T2 Plus, ont recours au système d’exploitation ouvert Solaris 10. Ces serveurs, qui peuvent exploiter jusqu’à 128 fils de traitement, intègrent des technologies de virtualisation qui permettent d’exploiter jusqu’à 128 serveurs virtuels et déployer 5 120 domaines isolés par armoire. Il sont aussi dotés d’une puce qui soutient l’accélération du chiffrement. Sun et Fujitsu offriront des serveurs identiques sous leurs marques respectives.

Sun a également annoncé des conteneurs pour le système d’exploitation Solaris 10 qui permettront l’exploitation d’environnements Solaris 8 et Solaris 9 sur un même système à architecture SPARC.

Deux imprimantes laser couleur chez Canon

Canon Canada a mis en marché deux modèles d’imprimantes laser couleur de la gamme imageRunner, en format de bureau, qui impriment jusqu’à 30 pages par seconde en couleur et 31 pages par seconde en noir et blanc, à une résolution maximale de 1 200 X 1 200 pixels par pouce.

Les modèles LBP5970 (3 800 $) et LBP5975 (4 150 $), qui utilisent une technologie de trajet vertical qui raccourcit le cheminement du papier dans l’appareil, ont recours à un système de balayage au laser quatre-en-un qui contribuerait au caractère plus compact des imprimantes. Ils sont dotés de fonctions de sortie recto-verso, d’impression en réseau et de soutien des langages PCL 5c et PCL 6. Aptes à soutenir le protocole de réseau IPv6, ils peuvent être munis d’un module optionnel de liaison sans fil à un réseau local par les normes 802.11 b/g. Le modèle 5975 est doté d’un module d’agrafage au coin d’une quinzaine de feuilles. Un disque rigide et l’émulation du langage PostScript 3 d’Adobe font partie des options disponibles.

Solution Linksys-IBM pour le stockage des petites entreprises

Linksys, la division de Cisco qui fournit des produits de réseautique aux petites entreprises et aux particuliers, et le fournisseur de solutions commerciales IBM se sont entendus afin d’établir une solution de protection continue des fichiers de données à l’intention des petites entreprises.

La solution, identifiée par l’acronyme LCACDP, est fondée sur le logiciel de protection des fichiers Tivoli d’IBM qui comprend une fonction automatisée et transparente de sauvegarde et de restauration des données pour la reprise des activités après un problème ou une erreur. L’enregistrement des fichiers s’effectue de façon automatisée ou en fonction d’intervalles établis par l’utilisateur. La solution, fondée sur des produits de stockage en réseau NAS, est disponible en configurations de 3, 15 ou 25 utilisateurs à partir de 149,99 $ (matériel en sus), pour le soutien d’ordinateurs qui utilisent les systèmes d’exploitation Windows Server 2000, Server 2003, XP ou Vista à architecture 32 bits. L’interface utilisateur peut s’exploiter en français.

Deux solutions RFID chez NCR

Le fournisseur de solutions transactionnelles NCR a mis en marché la solution TransitionWorks for Data Center Visibility qui sert au suivi en temps réel des actifs technologiques des centres de données. Cette solution combine la plate-forme logicielle TransitionWorks de NCR, qui sert à l’identification automatisée et au développement d’applications pour la gestion d’inventaires, à des lecteurs et des étiquettes du fournisseur RF Code.

Également, NCR a intégré la solution TransitionWorks à la suite logicielle de commerce électronique E-Business Suite d’Oracle pour former une solution d’automatisation des processus de rapports d’inventaire.

Ajouts de fonctions à deux solutions de Symantec

Le fournisseur de solutions de sécurité et de gestion Symantec a ajouté des fonctions à la solution Deployment Solution de la gamme Altiris (173 $ US par serveur géré, 47 $ US par client géré) qui automatise les déploiements de systèmes d’exploitation dans les environnements client-serveur hétérogènes.

La version 6.9 de la solution comporte dorénavant une seule console pour les déploiements de systèmes d’exploitation physiques et virtuels. Cette console, qui intègre des scripts d’installation pour la machine virtuelle ESX Server de VMware, a recours à des fonctions de sécurité fondées sur les rôles et la portée des administrateurs. L’automatisation du dimensionnement de serveurs lames et le soutien de nouvelles plates-formes Windows, Linux et Macintosh font partie des ajouts majeurs aux produits.

La version 2.5 de la suite de gestion d’images de systèmes Ghost Solution (39,20 $ US par licence), qui devrait être lancée au cours du deuxième trimestre de 2008, permettra un déclassement de disques en fonction des normes du département américain de la défense. Elle soutiendra le chiffrement entier des disques et intégrera un mécanisme, nommé DeployAnywhere, pour l’automatisation des images d’une façon indépendante du matériel. Elle permettra aussi la création d’une image physique à partir d’une image virtuelle et vice-versa.

Jean-François Ferland est journaliste au magazine Direction informatique.


À lire aussi cette semaine: L’avenir de WebEx sous le signe de l’expansion Cinq logiciels pour vous dépanner Les caméras IP sans fil bien pratiques Des solutions pour un monde plus sécuritaire




Tags: , , , , , , , , , , , , , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d’adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.


Google+