Des iPhone, mais aussi des téléphones Android et des ordinateurs Windows, piratés


Fanny Bourel - 03/09/2019

Google a révélé jeudi, sur son blogue Projet Zero, que les iPhone avaient été visés par des attaques pendant deux ans.

Image : Getty

Des chercheurs en sécurité informatique de Google ont découvert que des sites ont servi à pirater des iPhone et à y installer des logiciels malveillants. Une seule visite sur l’un de ces sites suffisait à pirater les appareils et ainsi à accéder à leurs données ainsi qu’aux messages chiffrés échangés avec des applications comme WhatsApp ou Telegram.

Bien que le billet de blogue de Google ne mentionne que les iPhone, plusieurs sources ont affirmé dimanche, selon le magazine Forbes, que des téléphones Android et des ordinateurs Microsoft Windows appartenant à des Ouïghours avaient aussi été la cible de ce type d’attaques.

Ce peuple musulman vivant notamment en Chine fait depuis plusieurs années l’objet d’une forte surveillance, et même de répression, de la part des autorités chinoises. Ni Google ni Apple n’ont réagi à ces informations.

Quant à Microsoft, elle a souligné que les découvertes de Google ne concernaient que les iPhone.

« Microsoft s’engage fermement à investiguer les problèmes de sécurités rapportés, et si de nouvelles informations sont dévoilées, nous prendrons les actions appropriées afin de protéger nos clients », a déclaré un porte-parole de l’entreprise.

Lire aussi :

Un faux câble USB pour iPhone peut pirater votre ordinateur

Une application espionne installée sur les téléphones de touristes en Chine

WeTransfer : des pirates responsables des erreurs de destinataires

Microsoft visitée par des pirates informatiques




Tags: , , , , , , , , , ,