Des hauts et des bas chez Mindready


Jean-François Ferland - 18/11/2005

L’entreprise québécoise acquiert un prestataire de services de fabrication électronique établi à Cornwall en Ontario, mais affiche une perte nette au terme de son troisième trimestre fiscal.

L’entreprise québécoise Solutions Mindready, qui produit des solutions pour les systèmes de test et les systèmes embarqués pour les marchés de l’aérospatiale, de l’automobile, du transport et de la défense, a procédé à l’acquisition du manufacturier de services électroniques UTTC United Tri-Tech Corporation dont le siège social est à Cornwall en Ontario.

UTTC conçoit et fabrique des produits électroniques complexes qui intègrent des technologies de pointe ainsi qu’une technologie à fréquence radio pour les marchés des communications sans fil et de la défense. Elle procède à la conception, au prototypage, à la fabrication et à l’intégration de systèmes, à l’assistance technique et au soutien après-vente à ses clients parmi lesquels on retrouve NCR, Verizon, AT&T et le ministère de la Défense des États-Unis. L’entreprise, qui compte 200 employés, a obtenu des ventes de 50 millions $ au terme de son année financière qui s’est terminée le 30 septembre 2005. Elle possède également une division nommée Northern Radio and Wireless, une ancienne division de Nortel, qui est localisée à Montréal.

La transaction a été réalisée par l’émission d’actions ordinaires et d’options par Mindready pour une valeur totalisant 11 millions $.

Des revenus et une perte à la baisse

Au même moment, Mindready annonçait les résultats obtenus lors de son troisième trimestre financier qui s’est terminé le 30 septembre.

Les revenus ont totalisé 3,2 millions $ au terme du trimestre, alors qu’ils avaient atteint 5,8 millions $ à la fin du trimestre correspondant en 2004. L’entreprise explique cette baisse par la fermeture de ses installations à Raleigh en Caroline du Nord lors du deuxième trimestre, par une diminution des commandes provenant des clients Flextronics et Nortel ainsi que par des taux de change défavorables du dollar américain et de la livre sterling.

Quant à la perte nette, des documents déposés auprès du site Web SEDAR des Autorités canadiennes en valeurs mobilières (ACVM) indiquent qu’elle atteint 1,041 million $ au troisième trimestre de 2005 contre 10 000 $ au troisième trimestre de 2004. Toutefois, la perte nette de 1,521 million $ cumulée au terme des neuf premiers mois de l’exercice financier 2005 est nettement inférieure à celle de 3,748 millions affichée à la fin des trois premiers trimestres de l’année 2004.

Le président et chef de la direction de Mindready, Claude Delage, fonde ses espoirs sur l’acquisition de Radical Systems réalisée en octobre dernier, sur l’obtention de premiers revenus émanant d’un bureau ouvert à Austin au Texas en juillet et sur l’augmentation des efforts de vente pour assurer la croissance de l’entreprise et améliorer ses résultats.




À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d’adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.


Google+