Des destructions de données aussi pires qu’un rançongiciel

Des données de clients du fournisseur de services Hébergement Web Canada ont été perdues en raison d’une intrusion.

Image : Getty

Selon IT World Canada, le fournisseur de services d’hébergement Web basé à Montréal, nommé Web Hosting Canada (WHC) en anglais, a révélé dans un billet que l’intrusion a été le résultat de l’activité non autorisée d’un individu chez une tierce partie.

« Sur la base de notre enquête, le matin du 28 août vers 6h, un individu chez un fournisseur de services tiers a utilisé l’accès de son compte utilisateur privilégié pour se connecter à l’un de nos portails de gestion de centres de données et a amorcé une reconfiguration de certains serveurs de sauvegarde, puis de certains serveurs de production », a écrit Emil Falcon, fondateur et chef de la direction de WHC.

Ce dernier a ajouté que le compte en question a été désactivé et que l’individu a été privé d’accès après quelques heures, mais pas suffisamment rapidement pour qu’il n’y ait aucun dommages.

Impuissance totale

Des pertes de données permanentes ont été constatées dans certains comptes de clients. Des comptes de revendeurs de services d’hébergement ont été affectés ou perdus, et des serveurs de production et de sauvegarde sont irrécupérables.

Selon le dirigeant d’une entreprise du Québec qui utilise les services proposés par WHC, qui a préféré ne pas être identifié, son entreprise a perdu des copies de sites Web qu’elle gère, et trois à quatre mois de données non sauvegardées localement.

« Je suis plus déçu que nerveux […] La destruction de données c’est aussi pire qu’une attaque par rançongiciel », a-t-il affirmé à IT World Canada.

Articles connexes

Google ouvre son nouveau bureau de Montréal et versera 2,75 M$ pour soutenir l’écosystème technologique et la formation aux compétences numériques du Québec

Une vingtaine d'années après son arrivée au Québec, Google Canada célèbre l'ouverture officielle de l'espace Google Viger, un bureau axé sur la durabilité au centre-ville de Montréal. Et dans le but de renforcer le soutien à l'écosystème technologique du Québec, la société s'engage à verser 2,75 M$, incluant le maintien du soutien à Mila, l'élargissement des cours des certificats de carrière Google, et l'octroi de subventions Google.org à Digital Moment, NPower Canada et à d'autres organismes sans but lucratif locaux.

VMware ouvre un nouveau centre de recherche et d’innovation en intelligence artificielle à Montréal

La société d'infonuagique VMware annonçait hier l'ouverture du Centre de recherche et d'innovation VMware Next G-AI à Montréal. 

Partenariat entre SITA et trois importants aéroports canadiens

Un nouveau partenariat annoncé aujourd'hui entre trois des principaux aéroports du Canada vise à offrir aux voyageurs une expérience plus rapide et plus efficace par l'adoption d'une plateforme technologique commune.

Montréal et Calgary devancent Toronto comme lieu de prédilection pour débuter une carrière en TI

On s’est passé le mot à propos de Calgary et de son secteur technologique en expansion, non seulement au pays, mais à l'échelle mondiale, révèlent les résultats d'une nouvelle étude publiée cette semaine par CodeClan d’Édimbourg en Écosse.

Un Montréalais soupçonné d’être derrière le logiciel malveillant Golden Chickens

Selon une enquête menée par une société canadienne de services de sécurité gérés, l'un des cybercriminels à l'origine de la suite de logiciels malveillants Golden Chickens, qui serait préféré par trois grands gangs de cybercriminels russes, vit à Montréal.