Des chercheurs du MILA dans 55 entreprises du Québec depuis 2018

Les entreprises d’ici peuvent utiliser l’équipe de recherche appliquée de l’Institut québécois d’intelligence artificielle (MILA) pour se tourner vers l’utilisation de l’intelligence artificielle (IA) dans le développement des produits et services qu’elles vendent.MILA

Dans son rapport d’impact économique et scientifique rendu public le 18 novembre, l’organisme MILA affirme que son équipe de recherche a travaillé depuis 2018 sur 112 projets de déploiement de l’IA dans les processus d’entreprises d’ici et d’ailleurs.

De plus, le MILA précise que 176 de ses stagiaires en recherche sur l’IA ont travaillé dans 55 entreprises du Québec intéressées par l’IA depuis 2018.

Les 87 professeurs-chercheurs associés et principaux du MILA détiennent des compétences dans des domaines cibles pour l’IA et l’apprentissage automatique, par exemple dans les domaines de la santé et de l’environnement.

Selon Yoshua Bengio, fondateur et directeur scientifique du MILA, « les avancées récentes permettent de voir l’IA comme un vecteur de solutions à des enjeux globaux et collectifs comme la santé et l’environnement ».

« Montréal fait une différence dans le développement et le déploiement de solutions d’IA », soutient-il.

L’IA est une technologie qui a le potentiel de « relever les défis que vivent nos entreprises », selon la présidente et cheffe de direction de MILA, Valérie Pisano.

MILA « aide les entreprises d’ici à accélérer l’adoption de l’IA », selon le président de son conseil d’administration, Pierre Boivin.

Lire aussi :

Climat : l’industrie de l’IA se propose comme solution

Formations de l’Université Laval pour favoriser l’adoption de l’IA dans le réseau de la santé

Toute l’industrie québécoise de l’IA dans un même livre

Articles connexes

Quatrième saison du programme AI@Centech pour l’innovation en matière d’intelligence artificielle

Thales, une multinationale française du domaine de la haute technologie lance la quatrième saison de son programme d'accélération AI@Centech, conçu pour aider les jeunes pousses axées sur l'intelligence artificielle (IA) à commercialiser leurs solutions.

Thales investit dans AI Redefined, une jeune entreprise montréalaise

Thales, une entreprise européenne qui investit dans les technologies numériques, annonce avoir investi dans AI Redefined (AIR), une jeune entreprise de Montréal qui a créé une nouvelle capacité de formation à l'intelligence artificielle  où les humains et les machines apprennent continuellement les uns des autres pour relever des défis sophistiqués en temps réel.

Balado Hashtag Tendances, 29 septembre 2022 — Des livres bannis, Google s’adresse aux employés et l’intelligence artificielle

Cette semaine : Les livres de Reshma Saujani bannis, l’intelligence artificielle bannie de Getty Images, le PDG de Google s’adresse aux employés et l’intelligence artificielle au secours du quantique.

ILX Group examine les mesures que les entreprises doivent prendre pour se préparer à l’avenir

La société de conseil et de formation ILX Group vient de publier une nouvelle étude qui examine le déficit de compétences en intelligence artificielle (IA) auquel de nombreuses industries de pointe sont confrontées aujourd'hui, résultat de ce qu'elle décrit comme des pénuries de personnel, des perturbations de la chaîne d'approvisionnement, de l'inflation et de l'incertitude globale.

Intel et Mila unissent leurs forces pour une intelligence artificielle responsable

Intel annonce aujourd’hui une collaboration stratégique de recherche et de co-innovation de trois ans avec Mila, un institut de recherche en intelligence artificielle (IA) de Montréal. Dans le cadre de cette collaboration, une vingtaine de chercheurs d’Intel et de Mila vont travailler sur le développement de techniques d'IA avancées pour relever les défis mondiaux tels que le changement climatique, la découverte de nouveaux matériaux et la biologie numérique.