Dernière semaine pour soumettre une demande dans le cadre du programme NovaScience

Les entreprises québécoises qui souhaitent soumettre une demande de soutien à l’emploi dans le cadre du programme NovaScience ont jusqu’à dimanche prochain (28 août) pour le faire.

Le programme NovaScience du ministère de l’Économie et de l’Innovation vise à soutenir des entreprises québécoises ayant des activités :

  • de recherche telles qu’elles sont énoncées par le programme de crédits d’impôt relatifs à la recherche scientifique et au développement expérimental ;
  • de recherche en sciences sociales et humaines ;
  • d’innovation de produit, de procédé, de renouvellement des matières premières, de l’organisation du travail et enfin de la commercialisation ;
  • de transformation numérique qui vise l’accroissement de la productivité et de la compétitivité de l’entreprise.

Il offre un soutien financier à l’emploi pouvant atteindre 50 % du salaire annuel, y compris les avantages sociaux, jusqu’à un maximum de 30 000 $, correspondant à une entente avec le Ministère d’une durée de 12 mois.

Le programme a pour objectif de favoriser le développement économique de toutes les régions du Québec dans une perspective de création d’emplois, de prospérité économique et de développement durable.

Il favorise par ailleurs l’intégration de la relève à des emplois scientifiques et technologiques au moyen de la mesure Soutien à l’emploi en recherche et en innovation, notamment à des emplois liés à la transformation numérique

Pour être admissible, l’emploi offert doit se dérouler au Québec, être l’objet d’un contrat de travail d’une durée minimale de 12 mois, représenter minimalement 30 heures par semaine, se réaliser dans le cadre d’un projet admissible et être associé à des activités de recherche et de développement, à des activités en innovation ou à des activités de transformation numérique à 80 % du temps, au minimum.

D’autre part, les personnes candidates ne doivent pas avoir bénéficié dans le passé de la mesure Soutien à l’emploi en recherche et en innovation, anciennement appelée Premier emploi en recherche. Elle doivent en outre être titulaires depuis au plus trois ans d’un diplôme d’un établissement d’enseignement collégial (diplôme d’études collégiales), d’un diplôme universitaire (premier, deuxième ou troisième cycle) ou d’une attestation de stage postdoctoral et ne doivent pas être employées de l’organisme depuis plus de 18 mois.

Tous les détails sont disponibles sur la page Web du programme.

Renaud Larue Langlois
Renaud Larue Langlois
Un peu journaliste, un peu gestionnaire TI, totalement passionné de technologie. Après plus de 25 ans dans le domaine des TI, devenir rédacteur était tout naturel pour Renaud. C'est réellement une affaire de famille. Ses champs d'intérêt sont… tout, en autant que ça concerne la technologie. On peut le joindre à [email protected]

Articles connexes

Google supprime 12 000 emplois

Sundar Pichai, directeur général d'Alphabet, la société mère de Google, a annoncé dans un communiqué et dans un courriel au personnel concerné basé aux États-Unis, que l'entreprise supprimerait environ 12 000 emplois, soit 6 % de ses effectifs.

Les employés ont de nouvelles exigences suite à l’impact de la pénurie de talents et des licenciements

La pénurie massive de talents qui a touché l'industrie au cours du premier semestre 2022 pourrait être moindre après la vague de  licenciements, mais les travailleurs ont un tout nouvel ensemble de demandes en tant qu'employés, selon les experts.

Opportunités technologiques pour des adultes avec un TSA

Auticon Canada lance l’édition 2022 de sa campagne de recrutement dans le domaine des technologies pour les adultes avec un TSA.

Commerce électronique : Absolunet acquise par Valtech

L’entreprise de services de commerce électronique Absolunet, basée à Montréal et à Sainte-Thérèse au Québec, a été acquise par l’entreprise de services et transformations numériques Valtech, basée au Luxembourg.

Formations en compétences numériques pour autochtones financées par Google

Google s'engage à verser un demi-million de dollars dans un programme de formation technologique pour les chercheurs d'emploi autochtones.