Décès d’un pionnier québécois en câblodistribution

Omer Girard, un des premiers exploitants de réseaux de câblodistribution au Québec, a milité pour l’accès libre aux infrastructures de transport des lignes téléphoniques.

Photo de M. Omer Girard
M. Omer Girard, 1920-2013 (Groupe CNW/Omer Girard)

Omer Girard, qui est décédé le 2 mars 2013 à Magog, a fondé en 1957 l’entreprise de câblodistribution Transvision Magog, en Estrie. Il a fondé ensuite cinq autres entreprises de câblodistribution entre 1960 et 1967. En 1973, il a fusionné ces entreprises de câblodistribution avec l’entreprise Cablestrie, qui sera acquise par le fournisseur Cogeco en 1988.

M. Girard a cofondé l’Association canadienne de télévision par câble en 1968, puis l’Association des câblodistributeurs du Québec en 1973, dont il fut le président jusqu’en 1977. Il a également fondé et présidé la chambre de commerce de Magog en 1961.

En décembre 2012, le Temple de la renommée des télécommunications au Canada a remis à M. Girard le prix d’excellence Neotelis afin de souligner sa carrière professionnelle ainsi que ses contributions à la promotion des télécommunications au Canada.

« La guerre des poteaux »

M. Girard aura laissé sa marque dans l’industrie canadienne des télécommunications par sa lutte contre les compagnies de téléphone, au début des années 1970, pour l’accès ouvert aux infrastructures aériennes de transport des réseaux filaires.

À l’époque, les fournisseurs de services de téléphonie, qui exerçaient un monopole au niveau des télécommunications filaires, exigeaient des tarifs élevés pour l’utilisation de leurs poteaux par d’autres fournisseurs de services, en plus d’en conserver les droits de propriété.

Dans un communiqué publié par le Temple de la renommée des télécommunications au Canada lors de l’attribution du prix Neotelis à M. Girard, on rappelait que le fournisseur Bell Canada avait débranché une partie du réseau de câbles de Transvision Magog en décembre 1972. M. Girard avait obtenu une injonction qui avait obligé Bell Canada à rebrancher les fils du réseau de l’entreprise de câblodistribution.

Ensuite, M. Girard et Bell Canada se sont affrontés devant les tribunaux dans le cadre de ce litige portant sur l’accès libre aux infrastructures aériennes de télécommunications. En 1976, la Cour a donné raison à M. Girard.

Trois des enfants et un petit-enfant de M. Girard oeuvrent dans l’industrie des télécommunications.

Jean-François Ferland
Jean-François Ferland
Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.

Articles connexes

Décès de Jean de Grandpré, pionnier des télécommunications

On apprenait hier le décès de Jean de Grandpré, survenu le weekend dernier à l’âge vénérable de 100 ans. Réel pionnier du monde des télécommunications au Canada, Il a joué un rôle majeur dans la création de Bell Canada Entreprises (BCE) Il était par ailleurs un leader important du milieu des affaires.

Inquiets de la résilience Internet et des télécoms de votre entreprise ? Posez ces questions

Les pannes pancanadiennes d'Internet et de réseau cellulaire causées par l'incident de la semaine dernière chez Rogers Communications devraient inciter les décideurs des entreprises de télécommunications et de TI à réfléchir attentivement à la résilience des télécommunications dans les services qu'ils achètent.

MISE À JOUR – Actions collectives contre Rogers suite à la panne de vendredi dernier

Le cabinet juridique montréalais LPC Avocat a déposé une demande d’autorisation d’action collective contre le géant des télécommunications Rogers Communications en raison de la panne de son réseau vendredi dernier qui a privé bon nombre de Canadiens de service durant au moins 15 heures.

Bell lance un service Internet 3 gigabits dans la ville de Québec

Bonne nouvelle pour les résidents de la ville de Québec : Bell lance aujourd’hui un service Internet pure fibre qui permet des vitesses de téléchargement de 3 Gbit/s. La vitesse de téléversement de ce service est également de 3 Gbit/s.

Le coût des services mobiles au Canada diminue, indique le CRTC

L'utilisation des données mobiles au Canada augmente alors que les prix continuent de baisser, a indiqué le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) dans un nouveau rapport compilé à l'aide de données recueillies dans le cadre de l'enquête trimestrielle CRTC-Statistique Canada, de l'enquête annuelle du CRTC sur les installations et de l'enquête annuelle du CRTC sur la tarification.