Débat : sommes-nous des copieurs ou des génies en commerce électronique?

Pour ou contre la récupération au Québec des inventions et des traditions marketing étasuniennes du Black Friday et du Cyber Monday? Les résultats sont-ils au rendez-vous année après année?Illustration de commerce électronique

Les expressions Black Friday et Cyber Monday ont été traduites par les expressions Vendredi fou, Mégasolde d’avant Noël et Cyberlundi par l’Office québécois de la langue française.

Ces événements créés désignent le premier vendredi et le premier lundi qui suivent l’Action de grâce aux États-Unis. Ils auront donc lieu cette année le 28 novembre et 1er décembre.

Arguments contre

« Nous ne sommes pas des suiveux. Nous avons notre identité propre, une culture, une fierté, des coutumes. Pourquoi vouloir absolument faire comme les Américains? », se demandait en 2013 le président du salon eComMTL et spécialiste en marketing numérique et commerce électronique Stéphane Ricoul, dans un billet de blogue qui avait été publié par Direction informatique.

Stéphane Ricoul ajoutait que vouloir copier un modèle qui fonctionne ailleurs éloignait les commerçants des caractéristiques de l’économie du Québec et représentait une occasion manquée de bâtir sur des éléments différenciateurs. « On dénature notre offre », avec une « pâle copie », de « faux rabais » et des « résultats mitigés », disait-il l’année dernière.

Arguments pour

De son côté, IT Business Canada rapporte que de plus en plus de consommateurs du Canada utilisent leur téléphone intelligent pour trouver des aubaines en ligne pendant le Vendredi fou et le Cyberlundi.

De plus, IT Business Canada rappelle que ces traditions avait été adoptées au Canada pour répliquer aux bonnes affaires « agressives » qui sont offertes par des commerçants en ligne et des États-Unis, qui attirent les Canadiens vers l’achat en ligne et transfrontalier.

Lire l’article au complet sur le site d’IT Business Canada, une publication sœur de Direction informatique (en anglais).

Arguments très contre

Rappelons qu’il y aura entre les deux, le samedi 29 novembre, la Journée mondiale sans achat, qui vise à stimuler la réflexion sur la place de la consommation et sur le « modèle de surconsommation ».

Lire aussi :

Sécurité : la médiatisation de la fraude inquiète les consommateurs

Sécurité : douze cyberarnaques du temps des fêtes

Articles connexes

Les réseaux sociaux comme principale source d’information

Une enquête NETendances dont les résultats ont été dévoilés cette semaine par l'Académie de la transformation numérique (ATN) de l'Université Laval révèle que le tiers des adultes québécois utilisent les réseaux sociaux comme principale source pour s'informer sur l'actualité.

Amazon privilégié aux sites des marchands du Québec

Les sites Web ou applications mobiles des marchands du Québec sont utilisés par 19 % des cyberacheteurs du Québec, par rapport à 48 % pour le site Web d’Amazon et son application mobile, selon une enquête NETendances 2021.

Sept étapes pour lancer une étude d’impact sur la vie privée

Vous et votre équipe avez travaillé sans relâche pour créer une application mobile au cours des six derniers mois. Plusieurs jours avant le lancement, vous tombez sur une collègue intéressée par votre nouvelle initiative.

Huit idées-cadeaux technos de dernière minute pour les fêtes

Il reste moins d'une semaine avant Noël, et si…, ou plutôt puisque nous avons encore des cadeaux à trouver et que nous avons besoin d'idées, voici une liste de huit cadeaux potentiels pour les personnes difficiles à satisfaire sur notre liste. Tous les prix indiqués sont en dollars canadiens.

Walmart permet de payer en ligne par débit Interac

Les clients de Walmart pourront désormais payer avec le service Débit Interac sur Walmart.ca et dans l'application mobile Walmart Canada, ont annoncé Walmart Canada et Interac le 8 décembre.