De la croissance et du ralentissement en TIC


Jean-François Ferland - 16/01/2008

La croissance du marché de la veille commerciale pourrait ralentir. Le recours aux technologies de paiement sans contact se fait attendre. Toutefois, la sauvegarde en ligne, la téléphonie IP en entreprise et les services de gestion des actifs mobiles font l’objet de prévisions optimistes.

Ralentissement de croissance en veille commerciale

Gartner s’attend à ce que la croissance du marché mondial des logiciels de veille commerciale fasse l’objet d’un ralentissement au cours des prochaines années.

Alors que la croissance des revenus au cours de l’année 2007 aurait été d’environ 12,5 % en comparaison avec l’année 2006, la firme estime que ce marché pourrait produire des revenus de plus de 7 milliards $ US en 2011, ce qui représente un taux de croissance annuel composé de 8,6 %. Gartner croit que la consolidation des fournisseurs de solutions, la diminution des prix et l’atteinte d’une maturité de marché contribueront à ce ralentissement de croissance.

Néanmoins, la firme croit que la valeur obtenue de la veille commerciale pourrait s’accélérer. Les grands fournisseurs pourraient inciter des entreprises à recourir à la veille commerciale, alors les plus petits fournisseurs pourraient se démarquer avec des technologies innovantes ou différentes des grands joueurs.

Se distinguer pour survivre

Gartner note que les fonctionnalités de rapport, de requête et de traitement analytique en ligne ne sont plus des avantages compétitifs, puisqu’elles sont maintenant intégrées aux grandes solutions commerciales. Les fusions et les acquisitions réalisées par les « mégajoueurs » que sont IBM, Microsoft, Oracle et SAP ont eu un grand impact sur le marché de la veille commerciale.

En conséquence, les fournisseurs spécialisés devront établir des ententes avec des fournisseurs d’applications à titre d’ensembliers pour fournir des applications d’analyse, ou bien miser sur des relations avec des revendeurs à valeur ajoutée pour commercialiser des solutions verticales spécialisées. Ils pourront aussi ajouter des fonctions émergentes comme l’analyse en mémoire, la visualisation interactive, les tableaux de bord, la recherche en entreprise et la modélisation prévisionnelle. L’offre de solution sous forme de logiciel service serait aussi à considérer.

La firme recommande aux fournisseurs en veille commerciale d’œuvrer à l’omniprésence des solutions au bénéfice des utilisateurs, notamment pour rendre les solutions plus conviviales, orientées vers les processus et favorables à la collaboration.

Aux utilisateurs, elle recommande de retarder les investissements stratégiques jusqu’à ce que les fournisseurs annoncent leurs calendriers de lancement, puisque des chevauchements de solutions à la suite d’acquisitions pourraient avoir des impacts à moyen terme sur le développement des produits.

Croissance diversifiée pour la sauvegarde en ligne

La firme IDC évalue que le marché mondial des services de sauvegarde en ligne pourrait générer des revenus de 715 millions $ US en 2011, ce qui constituerait un taux de croissance annuel composé de 33,3 % depuis 2006. Plus de la moitié de la croissance de ce marché pourrait survenir en Amérique du Nord au cours des prochaines années.

Le prix abordable de l’accès à l’Internet à large bande, la familiarité accrue des utilisateurs avec les services Web et les besoins croissants des entreprises d’un second endroit de conservation des données pourraient contribuer à l’intérêt accru envers la sauvegarde en ligne. Les individus et les petites entreprises seront les principaux utilisateurs de ce service, alors que l’adoption sera plus lente auprès des moyennes et grandes entreprises.

La croissance de ce marché pourrait ralentir à compter de 2010 en raison de la standardisation des services, d’une concurrence au niveau des prix, d’une consolidation des fournisseurs et d’une l’intégration à d’autres services en ligne.

La téléphonie IP prend les devants en entreprise

In-Stat estime que les équipements servant à la téléphonie IP ont dépassé ceux de la téléphonie traditionnelle dans le marché des entreprises au cours de la dernière année.

Selon la firme de recherche, des autocommutateurs privés pouvant gérer au total quelque 11,1 millions de lignes téléphoniques IP ont été livrés à l’échelle de la planète lors du premier semestre de l’année 2007, ce qui représenterait environ 80 % des livraisons totales.

Les retombés de l’investissement et les gains en productivité associés à la technologie de voix sur IP seraient considérés comme étant supérieurs à ceux que procure la téléphonie traditionnelle. De plus, les fournisseurs d’équipement accentueraient leurs efforts de commercialisation envers la convergence des communications.

Révision des prévisions sur les paiements sans contact

La firme ABI Research, qui observe depuis un moment le marché des technologies de paiement sans contact et de communication en champ proche, estime qu’il a fait l’objet d’une croissance de 15 % en 2007 pour atteindre 200 millions $ US. En 2012, ce marché pourrait produire des revenus de 820 millions $ US.

Si des déploiements d’applications fondées sur des cartes de paiement sans contact ont eu lieu au cours des derniers mois, l’intégration de technologies de communication en champ proche dans les téléphones mobiles n’a pas progressé autant que prévu, alors que les livraisons ont été plus modestes en 2007 et que la progression de ce segment de marché sera limitée lors du premier semestre de 2008. L’adoption de systèmes de paiement sans contact, notamment dans les réseaux de transport de passagers, est considérée comme étant un catalyseur de l’essor des téléphones mobiles dotés d’une telle technologie.

En conséquence, alors que les livraisons d’appareils munis d’une fonction de communication en champ proche étaient estimées à 1,1 million d’unités en 2007 et à 9,8 millions d’unités en 2008, In-Stat évalue maintenant que 650 000 appareils compatibles pourraient avoir été livrés en 2007 et que 6,5 millions d’unités pourraient être livrés en 2008.

Prévisions optimistes pour les services de gestion de la mobilité

La firme ABI Research estime que le marché international des services de gestion des produits et des services de mobilité qui sont utilisés par les entreprises pourrait produire des revenus annuels de plus de 20 milliards $ US d’ici à 2013, à un impressionnant taux de croissance annuel composé de 81 %.

L’analyste Dan Shey dit que l’optimisation des actifs mobiles permettra aux organisations de réduire de 30 % à 60 % leurs coûts mensuels de gestion. Les services de gestion de la mobilité incluent notamment les services d’approvisionnement et de gestion des actifs, l’établissement de politiques commerciales entourant les produits et les services mobiles, les services d’audit de la facturation, les services de sécurité et le service à la clientèle amélioré, tout comme des services de soutien de la mobilité en fonction de créneaux verticaux ou de l’emplacement.

La firme souligne qu’il existe une variété de prestataires potentiels de services de gestion de la mobilité, comme des exploitants de réseaux de gestionnaires de flottes d’appareils, de fournisseurs de services technologiques, etc. Ainsi, plusieurs de ces fournisseurs pourraient rehausser leur offre pour desservir ce marché. ABI Research s’attend à ce que la croissance de ce marché soit appréciable, alors que l’environnement compétitif devrait subir de nombreux changements.

Jean-François Ferland est journaliste au magazine Direction informatique.


À lire aussi cette semaine: Plus haut, plus vite, plus loin… Des détecteurs de Wi-Fi plus ou moins utiles 6 utilitaires pour votre boîte à outils Enfin, un Office:mac optimisé pour Intel Des nouveautés en matériel, en logiciel et en service




Tags: , , , , , , , , , , , , , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d’adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.


Google+