Cybersécurité: le gouvernement accompagne les PME

Le ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile a présenté un guide pour aider les propriétaires des petites et moyennes entreprises (PME) à comprendre les risques et les enjeux liés à la cybersécurité.

Illustration de pirate informatiqueUne étude NCSA/Symantec réalisée en 2012 démontrait que près de 83 % des PME ne disposaient pas d’un plan de cybersécurité formel. Pourtant, en 2012 seulement, les attaques ciblées, en opposition aux attaques à grandes échelles ne visant aucune entreprise en particulier, ont augmenté de 42 %. Les petites entreprises de moins de 250 employés étaient les plus visées, avec 31 % des attaques les ciblant, selon une étude Symantec.

Le guide Pensez cybersécurité pour les petites et moyennes entreprises vise à fournir des outils aux PME afin de les aider à se protéger en ligne. D’une cinquantaine de pages, ce guide passe à travers les thématiques de gestion de cybersécurité, de protection des renseignements sur Internet et lors d’envois de courriels, de sécurité des points de vente, de sécurité des données et des accès à distance et de sécurité matérielle. Le guide se veut être un outil d’accompagnement de base pour les PME afin qu’elles élaborent des stratégies de protections de leurs données d’entreprises.

La publication de cet outil, dans le cadre du Mois de la sensibilisation à la cybersécurité « marque une étape importante visant à aider les entreprises canadiennes à assurer leur sécurité et à être prospères dans le cyberespace », selon le ministre Steven Blaney.

La campagne gouvernementale Pensez cybersécurité vise à rassembler tous les ordres du gouvernement ainsi que les secteurs publics et privés pour aider les Canadiens à être plus sécuritaire dans leur utilisation des technologies de l’information.

« La cybersécurité est une responsabilité partagée et notre gouvernement prend des mesures vigoureuses pour fournir des renseignements et des outils aux propriétaires d’entreprises canadiens afin de les aider à se protéger en ligne, a déclaré le ministre Blaney. Les petites et les moyennes entreprises sont au cœur de notre économie. Malheureusement, elles sont de plus en plus ciblées par les cybercriminels. »

Benjamin Jébrak
Benjamin Jébrak
Benjamin Jébrak est journaliste pour le magazine Direction Informatique.

Articles connexes

Nouvelle plateforme basée sur l’IA pour aider les PME à prospérer

Cubeler est un portail d’affaires pour aider les PME à réaliser leur potentiel de croissance. Cette plateforme gratuite sur inscription permet aux PME de faire face au changement et d’accélérer leur croissance. d’accélérer la recherche de financement, d’accéder à des perspectives stratégiques sur le marché, de réseauter avec d’autres PME et de créer des publicités hautement ciblées pour promouvoir leurs produits et services.

La FCEI lance l’Académie de la cybersécurité pour les petites et moyennes entreprises

Un programme de formation en ligne sur la cybersécurité destiné aux petites et moyennes entreprises canadiennes fait ses débuts aujourd'hui, des mois après son lancement

Les tendances de la transformation numérique dans les PME québécoises

Une récente étude de GetApp se penche en détails sur la stratégie numérique des entreprises québécoises et dévoile les tendances dans ce domaine pour les deux prochaines années. Dans le cadre de cette étude, GetApp a interrogé des employés des PME du Québec afin de déterminer comment la stratégie numérique de leur entreprise a évolué et si elle a rencontré le succès escompté.

Les États-Unis au quatrième rang, le Canada au cinquième sur l’échelle de la cybersécurité

Le Canada se classe au cinquième rang parmi 20 pays pour sa préparation et sa réponse aux menaces de cybersécurité, selon une norme créée par une revue universitaire et un fournisseur de sécurité.

Des violations de données se produisent dans toutes les organisations, quelle que soit leur taille

Selon Todd Moore, vice-président des solutions de chiffrement chez Thales, un fournisseur parisien de solutions de haute technologie, aucune industrie ou organisation n'est à l'abri des violations de données, et les petites et moyennes entreprises (PME) sont particulièrement vulnérables.