Croissance du marché du rançongiciel à la demande

Dix fois plus d’opérations impliquant des logiciels de rançon ont été menées dans le monde en juin 2021 qu’en juin 2020, selon les laboratoires FortiGuard du fournisseur de services de sécurité informatique Fortinet.

Image : Getty

Dans le contexte de la publication du rapport semestriel préparé par FortiGuard Labs au sujet des risques pour la cybersécurité, Fortinet, qui est basé à Sunnyvale en Californie, affirme que les étudiants et travailleurs à distance en particulier sont ciblés avec des tactiques d’extorsion, « alors que plus de personnes accèdent à leur travail à distance ».

Fortinet soutient qu’« après plus d’un an d’études et de travail à distance, les opérateurs continuent de cibler les habitudes quotidiennes en évolution pour profiter de l’opportunité ».

« À la même époque l’an dernier, les opérateurs avaient déplacé leurs ressources affectées aux appareils et infrastructures des entreprises pour les orienter vers les réseaux domiciliaires et les produits destinés aux consommateurs. Maintenant ils visent les deux », précise Fortinet.

Parmi les raisons de la hausse des opérations, Fortinet ajoute avoir remarqué que des opérateurs de logiciels de rançon ont modifié leur stratégie et qu’ils sont passés d’une approche des utilisateurs par courriel à une approche par services.

Autrement dit, en plus de louer des logiciels de rançon, certains opérateurs de logiciels de rançon obtiennent un premier accès au réseau d’une organisation avant de le vendre à d’autres opérateurs dont les compétences techniques sont moindres.

Les secteurs manufacturier, public, de l’automobile, des services gérés de sécurité et des télécommunications sont ceux qui sont les plus ciblés, selon Fortinet.

Articles connexes

Les pros de la sécurité des TI se concentrent sur la prévention des attaques mais des alertes importantes leur échappe

Selon un responsable de Cisco Systems, la plus grande erreur que commettent les dirigeants de la sécurité des TI est de consacrer trop de ressources à la conformité réglementaire et à la prévention des cyberattaques.

Le gang de rançongiciels LockBit ajoute des attaques DDoS à ses menaces

Le gang de rançongiciels LockBit ajoute une troisième arme à son arsenal de menaces : les attaques par déni de service.

BRP aurait été victime d’un rançongiciel

Le gang de rançongiciel Ransomexx serait derrière la cyberattaque dont BRP a été victime. La page Facebook du Hackfest rapportait hier que le gang aurait mis en ligne près de 30 Go de données qui comprennent, entre autres, des passeports, des contrats, des projets et des données de partenaires.

BRP victime d’une cyberattaque

On apprend ce matin que le fabricant de produits récréatifs BRP de Valcourt est actuellement la cible d’une « activité malveillante en matière de sécurité », tel que décrit par la société dans un communiqué.

L’Orchestre symphonique de Toronto affecté par l’attaque de rançongiciel de WordFly

L'un des plus grands orchestres du Canada fait partie des organisations nord-américaines victimes collatérales d'une attaque de rançongiciel plus tôt ce mois-ci sur WordFly, une plateforme de communication et de marketing numérique utilisée par les entreprises du domaine des arts, du divertissement, de la culture et du sport.