Croissance dans le créneau de la téléphonie mobile


Jean-François Ferland - 31/01/2007

Plusieurs firmes d’analyses estiment que la téléphonie cellulaire n’a pas fini de croître, autant au niveau des livraisons d’appareils que des coûts pour les utilisateurs.

Selon la firme américaine In-Stat, les ventes de téléphones mobiles auraient augmenté de 20 % à l’échelle mondiale en 2006.

La croissance des prochaines années serait notamment alimentée par la pénétration de ce type de produit dans les marchés émergents, par la popularité des services prépayés et par la progression de l’implantation des réseaux à haut débit.

Le niveau global de pénétration du téléphone mobile, au pro rata de la population, pourrait augmenter de 25 % à 50 % d’ici à l’année 2011, alors que la valeur du marché passerait de 144 milliards $ US maintenant à 200 milliards $ US en 2011.

Le marché des appareils de remplacement, en ce moment, serait supérieur à celui des premiers appareils.

Populaires, les appareils peu coûteux

La firme ABI Research, de son côté, estime que le quart des appareils mobiles qui seront livrés à l’échelle internationale en 2011, soit plus de 330 millions d’unités, coûteront moins de vingt dollars américains.

La moitié de ces appareils seront destinés aux marchés dits émergents des régions de l’Asie et du Pacifique, de l’Afrique et du Moyen Orient, de l’Amérique.

Selon la firme, la demande croissante pour les appareils à faible coût permet aux exploitants de réseaux et aux fabricants d’appareils d’obtenir des parts de marché, l’assemblage et la livraison d’une plus grande proportion d’appareils peu coûteux par les fabricants a un effet pervers sur leurs profits. De plus, les clients des marchés émergents ne dépenseraient que de 2 $US à 5 $US par mois pour leurs services de téléphonie mobile.

Les fabricants jugeraient toutefois ce segment de marché important pour l’établissement de leurs marques et l’obtention d’une croissance et d’une profitabilité à long terme dans les marchés émergents.

Dépenses mobiles croissantes

Selon la firme Insight Research, les dépenses des entreprises pour les services sans fil aux États-Unis, un marché loin d’être émergent, ont représenté le tiers de la facture des services de télécommunications en 2006. Les revenus associés à ces services pourraient augmenter à un taux annuel composé de 8 % jusqu’en 2011.

Les secteurs de la construction, des finances, de l’assurance et de l’immobilier, des services commerciaux professionnels et du transport auraient généré la majorité des revenus des services sans fil du marché commercial américain.

Au total, les entreprises américaines auraient dépensé 132 milliards $ US en 2006 pour leurs services de télécommunications. Ces dépenses pourraient atteindre 154 milliards $ US en 2011.




Tags: , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d’adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.


Google+