Couche-Tard : un magasin-laboratoire basé sur l’IA et la réalité virtuelle


    Marie Pâris - 19/01/2021

    L’Université McGill et Alimentation Couche-Tard annoncent l’ouverture d’un laboratoire d’innovation à l’École Bensadoun de commerce au détail, qui sera un terrain d’essai en matière d’innovation et de technologies « sans friction ».

    Image : Université McGill

    Dans ce magasin-laboratoire, situé sur le campus de l’université au centre-ville de Montréal, une section Couche-Tard Connecté a été conçue à l’aide de technologies « sans friction » pour effectuer des paiements autonomes. Grâce à leur application mobile, les clients peuvent ouvrir la porte pour entrer dans la section Connecté, prendre des articles et partir. Les articles sélectionnés sont reconnus en temps réel et le paiement traité automatiquement dans l’application.

    La technologie « sans friction » permet notamment aux clients d’accélérer leur processus d’achat. Une solution bienvenue en ces temps de pandémie, où les magasins sont ouverts sur des horaires réduits et n’accueillent qu’un nombre limité de personnes à la fois.

    « En combinant l’intelligence artificielle et la gestion du commerce au détail, ce laboratoire d’innovation en vente au détail permettra à nos chercheurs de mettre au point des initiatives et des technologies novatrices afin d’améliorer l’expérience client pour le secteur du commerce au détail avec l’aide de partenaires de l’industrie », a déclaré Morty Yalovsky, doyen de la faculté de gestion Desautels de McGill, par communiqué.

    Le laboratoire est dirigé par deux directeurs de recherche à McGill, Maxime Cohen, de la faculté de gestion Desautels, et James Clark, de la faculté de génie. Les thèmes de recherche préliminaires viseront à aider les clients à faire des choix plus sains et plus durables et à trouver le bon équilibre entre personnalisation et confidentialité de l’expérience d’achat.

    Les chercheurs utiliseront des méthodes d’intelligence artificielle avec pour objectif d’améliorer la prévision de la demande et les recommandations des clients, ainsi que la réalité virtuelle, ce qui permettra à la clientèle de repérer plus facilement les articles qu’elle veut se procurer.