Contrats fédéraux : favoritisme envers des firmes d’ailleurs, selon des firmes du Canada

Des fournisseurs technologiques du Canada soutiennent que des multinationales sont favorisées dans les appels d’offres du palier administratif fédéral liés aux technologies de l’information.Logo du gouvernement du Canada

CBC News rapporte que des firmes se disent excluent d’entrée de jeu des appels d’offres pour les plus gros contrats fédéraux en matière de technologies de l’information, en particulier de celui pour le regroupement de 595 centres de données fédéraux, dont un des critères pour obtenir le contrat serait d’avoir réalisé au moins cinq mandats équivalents au cours des cinq dernières années.

Par l’entremise de l’association commerciale Council of Canadian Innovators, fondée en 2015 par l’ancien PDG de BlackBerry Jim Balsillie pour faire pression sur Ottawa pour qu’il oriente plus de travaux vers les firmes du Canada, les firmes technologiques soutiennent que ce critère favorise IBM et Microsoft, et qu’il exclut d’avance pratiquement toutes les entreprises du Canada.

CBC News ajoute avoir obtenu un document interne du Secrétariat du Conseil du Trésor selon lequel IBM aurait obtenu en 2016-2017 des contrats du palier fédéral du Canada pour une valeur totale de 3,1 milliards de dollars.

Les entreprises pointent du doigt notamment le pouvoir financier des multinationales pour exercer des pressions sur Ottawa avec des équipes de relations gouvernementales, ainsi que Services partagés Canada (SPC), une entité fédérale qui a été créée en 2011 et qui est responsable de l’acquisition de logiciels et de matériel pour les appareils technologiques en milieu de travail, ainsi que de la prestation aux organisations fédérales des services de courriel, de centre de données et de réseau.

Lire aussi :

Système de paye Phénix : le fédéral recherche une option de rechange

Échec de Phénix : le Sénat blâme la fonction publique et épargne IBM

Contrat public en informatique : l’UPAC vise un consortium IBM-EBR

Articles connexes

La demande en électricité des centres de données stoppe le développement de logements dans trois quartiers de Londres

Il est bien connu que les centres de données consomment beaucoup d'électricité, mais ce qui se passe dans trois quartiers de l'ouest de Londres a porté cette prémisse à un tout autre niveau.

Equinix étend ses services numériques et cible les plans de transformation numérique

Le fournisseur de centres de données Equinix Inc. a présenté aujourd'hui de nouvelles offres à travers le pays qui, selon lui, sont destinées aux entreprises canadiennes actuellement au milieu ou en train de planifier une initiative de transformation numérique.

Le coût moyen d’une violation de données atteint 7 millions de dollars

Les 25 entreprises canadiennes qui ont subi une violation de données au cours de la période de 12 mois se terminant en mars ont payé en moyenne 7 millions de dollars en frais de rétablissement par incident. En comparaison, la moyenne des 550 entreprises étudiées dans le monde était de 5,5 millions de dollars (les montants sont en dollars canadiens).

Les vagues de chaleur mettent l’informatique en danger, selon une analyste

Avec des températures atteignant des records à peu près partout dans l'hémisphère nord et à la suite, la semaine dernière, de pannes d'un centre de données Google Cloud à Londres et des opérations britanniques d'Oracle, apparemment en raison de problèmes de refroidissement, des systèmes de refroidissement efficaces sont nécessaires, affirme GlobalData.

L’usine IBM de Bromont a 50 ans

La journée d’hier marquait le cinquantième anniversaire de l'ouverture...