Contrat public en informatique : EBR « sous le choc »

Le président d’Informatique EBR se dit « sous le choc » et assure sa pleine collaboration avec l’UPAC à la suite de l’arrestation d’un de ses « employés ».Informatique EBR UPAC

Lire : Contrat public en informatique : l’UPAC vise un consortium IBM-EBR

« Le président d’Informatique EBR, Denis Blais, est ébranlé par l’arrestation de Jean-François Robidas, vice-président aux ventes, par l’Unité permanente anticorruption (UPAC) », affirme le fournisseur de solutions en technologie de l’information EBR.

Selon l’UPAC, Jean-François Robidas devra faire face à des accusations d’abus de confiance, complot, fraude de plus de 5 000 dollars et complot pour fraude. Selon EBR, les faits reprochés à l’employé se seraient déroulés « dans son intérêt personnel » de mars 2011 à juin 2014.

De plus, EBR mentionne que Mohamed El Khayat, qui a déjà été président et chef de la direction d’Informatique EBR, et qui doit lui aussi faire face à des accusations d’abus de confiance, complot, fraude de plus de 5 000 dollars et complot pour fraude, avait été remercié pour ses services en juin 2014.

Informatique EBR rappelle avoir été accréditée par l’Autorité des marchés financiers (AMF) le 24 février 2015 pour ses contrats avec le gouvernement du Québec. Selon elle, cette accréditation « atteste qu’Informatique EBR respecte les plus hauts standards en matière d’intégrité ». De plus, EBR souligne que « plusieurs règles d’éthique ont été mises en place pour assurer l’intégrité de l’organisation dans toutes ses opérations ».

Lire aussi :

FACIL réitère sa demande d’enquête publique sur les contrats informatiques

Contrat gouvernemental pour Informatique EBR

FACIL veut une enquête publique sur les contrats publics en informatique

Articles connexes

Le rapport de Cisco sur le piratage de l’AMF appuie une présentation de la conférence Black Hat

L'authentification multifacteur (AMF) est une défense importante que les professionnels de la sécurité informatique devraient utiliser dans le cadre d'une stratégie de cybersécurité, déclare l'expert en AMF Roger Grimes – à une condition importante.

Signalements de tentatives de fraude impliquant des cryptoactifs en hausse

L’Autorité des marchés financiers du Québec affirme avoir reçu en 2021 neuf fois plus de signalements de tentatives de fraude impliquant des cryptoactifs qu’en 2020.

L’AMF se penche sur l’IA dans l’industrie financière

Les institutions financières qui proposent des produits et services financiers basés sur des systèmes d’intelligence artificielle doivent se tenir prêtes à faire face à des risques éthiques, juridiques et pour leur réputation, rappelle l’AMF.

Transition vers l’IA : Scale AI soutient 5 nouveaux projets

Le consortium des chaînes d’approvisionnement axées sur l’intelligence artificielle (IA)...

Technologies financières : création de la Chaire de recherche AMF-Finance Montréal

Finance Montréal et l’Autorité des marchés financiers lancent une initiative de recherche en technologie financière à l’Université du Québec à Montréal.