Complexité et cybersécurité ne font pas bon ménage


Howard Solomon - 16/11/2021

L’infrastructure d’un réseau doit être simplifiée pour accroître la sécurité contre les cyberattaques, selon des spécialistes en cybersécurité réunis lundi dans le cadre du Sommet canadien annuel des télécommunications à Toronto.

Panélistes spécialistes en cybersécurité. De gauche à droite : Ann Cavoukian, Vanessa Little, Scott Poretsky (en haut), le modérateur Joe Ozorio (en bas) et Karen Worstell.

« L’opportunité à mesure que nous avançons est d’examiner ce que nous pouvons faire pour simplifier l’environnement et renforcer la sécurité à chaque point d’intersection. Le coût de l’inaction va être un monde sans confiance », a déclaré Karen Worstell, stratège en cybersécurité chez VMware.

« La complexité est l’ennemi de la sécurité et une opportunité pour la cybercriminalité. Nous avons vraiment du pain sur la planche », a-t-elle affirmé.

À son avis, « techniquement nous comprenons ce qu’il faut faire », mais le défi « est dans la mise en œuvre » et dans « la volonté de prendre le temps et les moyens financiers pour y arriver ».

Worstell faisait partie d’un panel sur la cybersécurité, qui comprenait Ann Cavoukian, administratrice et fondatrice du Global Privacy and Security by Design Centre de Toronto, Scott Poretsky, directeur de la sécurité des produits de réseau chez Ericsson Canada, ainsi que Vanessa Little, directrice mondiale de la technologie chez Interdynamix.

Lire l’article au complet sur le site d’IT World Canada (en anglais), une publication soeur de Direction informatique.

Lire aussi :

Des dirigeants trouvent leur entreprise trop complexe pour être bien protégée

Cavoukian sur les données subtilisées à Terre-Neuve : « épouvantable »

Toronto : des données de 25 000 employés de la CTT pourraient avoir été volées




Tags: , , , , , , , , , , , ,
Howard Solomon

À propos de Howard Solomon

Howard Solomon est le rédacteur en chef du portail ITworldcanada.com.