Commutation étendue pour les centres de données


Jean-François Ferland - 30/01/2008

Cisco dévoile bon nombre de produits de réseautique pour les centres de données, dont la plupart permettent la commutation à 10 Gigabits sur réseau Ethernet.

Le fabricant d’équipements de réseautique Cisco a mis en marché divers produits, qui sont destinés en majorité à la commutation dans les centres de données. On y retrouve également des serveurs monofonctions ainsi que des produits et services qui sont destinés à l’exploitation d’applications commerciales vitales sur les réseaux.

Nexus 7000

En premier lieu, Cisco a dévoilé les premières composantes d’une plate-forme de centre de données vital qui est conçue pour soutenir les exigences des charges de travail échelonnées et de l’arrangement virtuel des ressources technologiques.

Le fabricant a lancé la famille de commutateurs matriciels Nexus 7000 (75 000 $ US) qui sont fondés sur une architecture matricielle unifiée. Cette architecture, qui achemine simultanément le trafic Ethernet, IP et de stockage des données, permettrait d’éliminer le recours au stockage en parallèle et aux réseaux de calcul, et ainsi de réduire le nombre d’interfaces de serveur requises.

Ces commutateurs extensibles, dotés d’interfaces d’entrée et de sortie normalisées, peuvent soutenir une commutation de données de 15 téraoctets par seconde. Le débit de 10 gigabits par seconde, par connexion Ethernet, pourra éventuellement être haussé à 40 Gb/s et 100 Gb/s. Ils peuvent aussi soutenir d’éventuels modules d’interconnexion selon le protocole Fibre Channel sur Ethernet (FCoE) qui est en cours de développement. Les produits de cette gamme seront commercialisés au deuxième trimestre de 2008.

Pour ces commutateurs, les premiers à être compatibles à l’architecture de sécurité TrustSec, Cisco a lancé système d’exploitation Nexus, ou NX-OS, qui permettrait les mises à jour sans interruption de service. NX-OS combine des éléments du système d’exploitation de réseau de stockage SAN-OS, des protocoles de commutation de couche 2 et de routage de couche 3 ainsi que des fonctions de virtualisation. L’entreprise a également lancé le logiciel Data Center Network Manager, qui servira à la gestion des commutateurs Nexus 7000 au sein de réseaux de centre de données.

Alimentation, transition, virtualisation

Cisco a ajouté aux modèles 3750-E et 3560-E de la gamme de commutateurs Catalyst le soutien du protocole amélioré d’alimentation électrique via Ehternet (ePoE), pour alimenter notamment des points d’accès sans fil à protocole IEEE 802.11n, et aux commutateurs Catalyst 2960 le soutien du protocole d’alimentation PoE. La gamme Catalyst 3560-E est également bonifiée d’un modèle à 12 ports 10 Gigabit Ethernet et d’un modèle à 12 ports Gigabit Ethernet et deux ports 10 Gigabit Ethernet.

Dans la série Catalyst 6500, Cisco commercialisera au deuxième trimestre de 2008 le module 10 Gigabit Ethernet à 16 ports, qui permettra de doubler la densité de ports et de réduire la consommation électrique d’un commutateur. Le châssis 6509-V-E (9 995 $ US), offert maintenant, est doté de neuf fentes modulaires verticales et soutient un débit maximum de 80 Gb/s.

Les commutateurs de la nouvelle famille Catalyst 4900M (à partir de 22 000 $ US), dont les boîtiers sont en format 2RU, sont destinés aux entreprises qui procèdent à une migration vers le protocole 10 Gigabit Ethernet. Ils hébergent des modules qui permettent une combinaison de 40 ports Ethernet de 10, 100 ou 1 000 Mb/s ou 10 Gb/s, ou bien l’exploitation de 24 ports 10 Gigabit Ethernet. Ces commutateurs soutiennent un débit maximal de 320 Gb/s et le traitement de 250 millions de paquets par seconde.

Par ailleurs, les commutateurs à lame Catalyst peuvent recourir à une technologie de virtualisation qui permet de gérer jusqu’à huit commutateurs au moyen d’un seul commutateur logique.

Sécurité et services

Le fabricant a aussi lancé la gamme de serveurs monofonctions extensibles ASA 5580. Deux modèles sont des pare-feu, soit le modèle 5580-40 qui soutient deux millions de connexions simultanées, 750 000 règles de sécurité et un débit de 10 Gb/s extensible à 20 Gb/s, et le modèle 5580-20 qui soutient un million de connexions et un débit de 5 Gb/s.

Le concentrateur pour l’accès à distance 5580-20 soutient les connexions de réseaux privés virtuels à protocoles SSL ou IPsec d’un maximum de 10 000 utilisateurs concurrents. La mise en grappe de multiples unités permet le soutien maximal de 100 000 utilisateurs concurrents.

Cisco a aussi ajouté des éléments à son offre liée aux services de réseautique d’applications, pour l’exploitation d’applications commerciales vitales sous une architecture orientée vers les services.

On y retrouve notamment le serveur monofonction ACE 4710 (à partir de 15 995 $ US) qui sert à la commutation d’applications virtualisées, la solution logicielle WAAS Mobile pour l’accélération des applications à protocole TCP pour les travailleurs mobiles et distants sur les réseaux étendus, ainsi qu’un programme de validation pour les applications logicielles commerciales.

Jean-François Ferland est journaliste au magazine Direction informatique.


À lire aussi cette semaine: Du partagiciel au logiciel indépendant Des outils pour améliorer votre productivité À la recherche du lecteur de cartes de mémoire idéal Des produits pour l’arrière-boutique, la boutique et la route




Tags: , , , , , , , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d’adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.


Google+