Commerce en ligne : tendances 2018 à surveiller

L’entreprise québécoise de commerce électronique Absolunet a publié sa revue des tendances pour l’année 2018 en matière de commerce en ligne.

achat en ligne, commerce électronique
Image : Getty

Si les consommateurs achètent de plus en plus en ligne, ils sont également encore nombreux à se déplacer en magasin pour regarder les produits ou aller récupérer leurs achats. Selon des données d’Absolunet, la moitié des personnes de la génération Y préfèrent interagir en personne quand ils magasinent. Les boutiques non virtuelles devraient donc connaître un nouvel essor.

L’année prochaine, les outils de mesure de l’impact du numérique sur les ventes vont encore se perfectionner et le paiement mobile devrait gagner en fluidité, représentant 70 % du commerce en ligne d’ici un an.

Si c’est le commerce de détail qui a, pour le moment, été le plus frappé par le bouleversement numérique, le commerce interentreprises (B2B) sera rattrapé par ce phénomène en 2018. Signe de cette évolution, Amazon a lancé son programme Business Prime cette année. En 2017, plus de la moitié des acheteurs B2B prévoyaient de magasiner en ligne, contre 30 % en 2014.

Le marketing démographique laissera place au marketing personnalisé grâce à l’intelligence artificielle et à l’apprentissage-machine.

Autre tendance en 2018 : l’arrivée de la réalité augmentée, qui permettra aux clients de visualiser les produits dans le décor de leur maison avant d’acheter.

Les commerçants devront aussi s’adapter à la hausse de l’utilisation de la recherche vocale par les utilisateurs de téléphones multifonctions et au magasinage par photos. D’ici 2020, Absolunet estime que la recherche par images et par voix pourrait représenter la moitié des recherches de produits et de services. Avec l’avènement de l’internet des objets, le navigateur internet va perdre de sa domination pour ne devenir qu’un canal parmi d’autres.

Lire aussi :

Aldo mise sur le commerce en ligne

Absolunet : contrat de commerce en ligne aux États-Unis

Commerce en ligne : Amazon convoite le marché d’Etsy

Articles connexes

Partenariat entre Mon commerce en ligne et le Mouvement Desjardins pour le commerce de détail au Québec

Mon commerce en ligne, une initiative de l'Association québécoise des technologies (AQT)  et de l'École des entrepreneurs du Québec (EEQ) pour soutenir le commerce de détail québécois dans l'adoption des technologies et des services numériques, annonce un partenariat avec le Mouvement Desjardins pour appuyer ses membres œuvrant dans le commerce de détail à adopter des technologies et des services numériques afin d'augmenter leur compétitivité et accroître leurs ventes en ligne.

Financement de 30 M$ pour Amilia afin d’accélérer la transformation numérique du secteur récréatif

Amilia, une entreprise technologique montréalaise fondée en 2009 œuvrant dans le secteur du commerce électronique pour les activités récréatives, annonce un nouvel investissement de 30 millions de dollars du Fond de croissance des entreprises du Canada (FCEC), d'Exportation et développement du Canada (EDC) et d'Investissement Québec (IQ). 

Shopify fractionne son action ordinaire en 10 actions

Shopify a annoncé hier un fractionnement 10 pour 1 de ses actions de classe A et de classe B, sous réserve de l'approbation des actionnaires.

L’industrie de la restauration du Canada aura son premier marché dans le métavers

Restaurants Canada, une association sans but lucratif qui vise à accroître le potentiel de l’industrie de la restauration grâce à des programmes destinés aux membres, la recherche, la défense des intérêts, des ressources et des événements, développe un marché dans le métavers pour son industrie.

Système de gestion de la consommation d’énergie proposé par Telus et Vecteur

L’entreprise Telus et l’Institut Vecteur misent sur un système d’optimisation énergétique pour réduire les effets des centres de données et des édifices commerciaux sur les changements climatiques et des coûts opérationnels.