Comment la COVID-19 change les priorités des patrons

Adobe a publié ce mois-ci les résultats d’une étude menée à la mi-mars auprès d’environ 200 directeurs des systèmes d’information (DSI) d’entreprises américaines, afin de mettre en lumière leurs défis et les secteurs privilégiés pour les investissements dans un contexte de pandémie.

Image : Getty

« Les entreprises doivent revoir leurs priorités, et nous devons nous réinventer comme leaders virtuels », a commenté Cynthia Stoddard, DSI chez Adobe, sur le site de l’entreprise.

« Nous sommes encore plus préoccupés par la sécurité que d’habitude, compte tenu du grand nombre d’employés qui ont dû passer au télétravail en peu de temps, tout en essayant de continuer à faire avancer les entreprises », a-t-elle ajouté.

En ces temps où la pandémie a généralisé la pratique du télétravail, la priorité est en effet donnée à la cybersécurité : sept entreprises sur dix prévoient d’augmenter leur budget d’investissements dans ce département, et quatre sur dix comptent aussi en augmenter l’effectif.

D’autres investissements sont aussi prévus dans les domaines des infrastructures, de l’intelligence artificielle (IA), du nuage public ou de l’apprentissage automatique.

Cependant, seules 25 % des entreprises envisagent également des embauches dans ces secteurs.

En outre, 90 % des sondés indiquent utiliser un service de nuage public pour une partie de leurs données, mais la plupart d’entre elles sont hébergées en interne.

Seulement une entreprise sur trois héberge au moins la moitié de ses données sur un nuage public.

Quant à l’IA, la moitié des entreprises (25 % dans le cas des PME) y font appel pour au moins un de leurs projets, notamment en informatique et pour le service à la clientèle.

Plus de 90 % de ces entreprises qui ont installé des outils d’IA l’ont fait au cours de la dernière année.

Articles connexes

BRP victime d’une cyberattaque

On apprend ce matin que le fabricant de produits récréatifs BRP de Valcourt est actuellement la cible d’une « activité malveillante en matière de sécurité », tel que décrit par la société dans un communiqué.

La semaine dernière dans le monde du rançongiciel – lundi 11 juillet 2022

Une diminution des attaques, ou le « calme plat avant la tempête » ? Publication du rapport du second trimestre de Cyberint sur les rançongiciels.

Des responsables des TI admettent manquer de visibilité sur leur surface d’attaque

Malgré des investissements dans la cybersécurité, de nombreuses organisations canadiennes – et leurs homologues mondiales – admettent qu'elles ont toujours des problèmes de visibilité de leurs systèmes informatiques, ce qui complique leur capacité à sécuriser des données vitales.

Faible maturité des entreprises canadiennes en matière de cybersécurité

De nombreuses entreprises canadiennes ont encore beaucoup de chemin à parcourir pour être considérées comme une organisation de cybersécurité mature, si l’étude d’un fournisseur est représentative.

Un ver se propage via des clés USB infectées, prévient Microsoft

Microsoft prévient les professionnels de la sécurité informatique qu’un nouveau ver affectant les ordinateurs sous Windows se propage rapidement mais jusqu'à présent, aucun attaquant n'aurait profité des infections.