Trois trucs pour gérer l’itinérance dans un contexte PAP

28/05/2015 - Robert Dutt

Commandité par Rogers

Il faut que vos inforoutards soient rentables, surtout lorsqu’ils voyagent beaucoup. Cependant, comment garder ses employés au sommet de leur productivité lorsque leurs déplacements les mènent hors du pays, en particulier dans un contexte de PAP (prenez vos appareils personnels)?


D’excellents conseils pour permettre aux inforoutards de rester branchés au réseau à un moindre coût lorsqu’ils sont à l’étranger ont déjà été publiés dans la série sur la connectivité des entreprises. Ces conseils s’appliquent également dans cette situation, sauf qu’il y a d’autres considérations à prendre en compte dans un contexte de PAP pour l’employeur et l’utilisateur final.

Train de VIA Rail1. Bien choisir son forfait

Pour ceux qui gèrent un grand nombre d’inforoutards, les modes PAP représentaient naguère un défi. De nos jours, la nature même du concept signifie que les cellulaires et les contrats de service avec les compagnies de télécommunications ne sont pas la responsabilité de l’entreprise. Cela est idéal pour les utilisateurs qui voyagent dans la province et, même, pour ceux qui sillonnent le pays : les compagnies dont les utilisateurs voyagent à l’international risquent cependant de ne pas pouvoir bénéficier des forfaits préférentiels d’itinérance pour entreprises qui aident à limiter les frais d’itinérance.

Si, dans votre modèle PAP, les utilisateurs paient la compagnie de télécommunications directement avant de facturer les frais d’affaires à l’entreprise, vous êtes chanceux. Les entreprises de télécommunications canadiennes ont amélioré leurs offres en matière d’itinérance pour les forfaits aux consommateurs. Rogers, par exemple, offre désormais le service PARTOUT CHEZ VOUSMC, qui permet aux clients ayant choisi le populaire forfait téléphonique Partagez toutMC d’utiliser leur forfait de données existant et de bénéficier d’appels et de textos illimités au Canada, ainsi qu’aux États-Unis ou dans le pays qu’ils visitent s’il est admissible. À 5 $ par jour aux États-Unis et à 10 $ par jour dans les pays européens admissibles, plafonné à un tarif maximum de 10 jours par mois, il s’agit d’une façon très abordable de garder même l’inforoutard le plus nomade au sommet de sa productivité lorsqu’il est à l’extérieur.

2. Avoir les bons outils

Bien entendu, le forfait de services aux consommateurs n’est pas remboursé à l’employé par l’entreprise dans toutes les politiques de PAP. Les compagnies peuvent aussi choisir d’offrir des forfaits d’entreprise sur les téléphones personnels des employés; cela peut donner accès à des outils supplémentaires pour aider l’entreprise à comprendre et à gérer les frais d’itinérance. Une solution PAP concrète devrait offrir des fonctions permettant de surveiller en temps réel les frais d’itinérance et d’avertir à la fois l’utilisateur et l’administrateur d’une utilisation anormale ou excessive. Par exemple, Rogers offre la Gestion des dépenses en télécommunications et Utilisation Futée, un ensemble de services de gestion des frais d’itinérance qui peut vous aider à gérer les frais d’itinérance en temps réel dans un environnement PAP.

3. Être doté d’une politique claire

Peu importe le mode de paiement choisi dans la politique PAP, assurez-vous (parce que vous AVEZ une politique PAP et qu’elle est TENUE À JOUR, n’est-ce pas?) qu’elle définit clairement les responsabilités et les attentes de l’employeur et de l’employé en ce qui a trait aux voyages à l’étranger. Cette politique doit définir les types de forfaits offerts, l’utilisation considérée comme raisonnable, ainsi que ce qui est remboursable, ce qui ne l’est pas et ce qui ne sera pas remboursé. Choisir un très abordable forfait d’itinérance illimité à 5 $ par jour? C’est une facture que vous accepterez de payer. Oublier et payer deux semaines d’utilisation soutenue de données d’itinérance au prix exorbitant par octet des entreprises étrangères sans surveiller votre consommation? Cela ne vous mènera pas loin.

Plus la politique est granulaire et bien communiquée au sein de l’entreprise, plus elle est mise à jour souvent pour suivre l’évolution des technologies et des meilleures pratiques, moins vous risquerez d’avoir des problèmes avec les inforoutards.

Avec les bons outils et la bonne politique, c’est facile de garder vos utilisateurs heureux et branchés au réseau lorsqu’ils sont à l’extérieur du pays.


Mots-clés: , , , , , , , ,