Traiter les communications comme des données ouvre un monde de possibilités

18/06/2015 - Jeff Jedras

Commandité par Rogers

Même si la nouvelle technologie a mis de l’avant de nouvelles méthodes de communication, elle a aussi ajouté de la complexité et des cloisonnements de communication. En traitant les communications comme des données, les communications unifiées peuvent tout rassembler – et ouvrir un nouveau monde de possibilités de collaboration.


Pour bien des personnes, la voix sur IP (VoIP) est le précurseur dans le secteur des communications unifiées. Appelée parfois téléphonie sur IP, la technologie VoIP a parcouru un long chemin au cours des années pour ce qui est de la qualité des appels et de la fonctionnalité. Les économies réalisées en utilisant la téléphonie sur IP pour l’acheminement des services de communications comme la voix, la télécopie et la messagerie texte sur un réseau à large bande sont importantes. C’est pourquoi la plupart des nouvelles lignes à autocommutateur privé (PBX) maintenant installées dans les entreprises sont des lignes VoIP.

Illustration du concept de collaboration sociale

Illustration : Thinkstockphotos

En faisant passer les communications données et voix sur un seul réseau, les entreprises peuvent réduire considérablement les coûts associés aux infrastructures. Comme les commutateurs VoIP fonctionnent généralement sur le matériel économique, cela permet d’éviter les architectures fermées coûteuses. Cela coûte aussi moins cher d’ajouter des caractéristiques, comme des postes.

Cependant, la voix n’est qu’un élément du monde des communications moderne. Traiter la voix comme des données permet de réaliser des économies, mais ce qui est peut-être plus important, c’est que cela permet aussi d’intégrer la voix à tous les autres canaux de communication. Même si la voix a été et demeure un canal de communications clé pour les entreprises, elle est loin d’être la seule. Aujourd’hui, vos utilisateurs peuvent tout autant envoyer un courriel ou un message instantané à un collègue plutôt que d’appeler.

Et le télécopieur a encore sa place. Pendant des années, on ne m’a pas demandé mon numéro de télécopieur – et quand on me l’a demandé au cours des dernières années, ma réponse par défaut a été non – dans certaines professions, médicales ou juridiques par exemple, le télécopieur demeure un outil d’affaires essentiel. En traitant une télécopie comme des données sur votre réseau, vous pouvez éliminer le télécopieur, et les utilisateurs peuvent recevoir des télécopies comme une image qu’ils peuvent choisir d’imprimer ou non à partir de leur PC.

Le plus grand avantage associé à l’unification des communications comme des données sur une plateforme est possiblement l’instauration d’un numéro unique et de la présence. Dans le monde analogique, vous devez essayer d’appeler quelqu’un à son bureau, à la maison ou sur son cellulaire s’il ne répond pas. Et il se peut que vous n’obteniez pas de réponse.

Dans le monde numérique, la présence vous permet de voir facilement si quelqu’un est disponible et prêt pour des communications et, selon la configuration, où cette personne se trouve. Si elle se trouve à son bureau, vous pouvez lui envoyer un message instantané ou, si vous voyez qu’elle est près de vous, vous pouvez vous déplacer pour aller la voir. Ou encore, vous pouvez voir qu’elle se trouve dans une réunion et qu’elle peut donc répondre à un message instantané, mais pas au téléphone. Et si vous choisissez de prendre le combiné (dit de façon métaphorique si vous employez un téléphone logiciel) et qu’un seul numéro est configuré, vous pouvez la joindre automatiquement au point d’extrémité de son choix. Vous n’avez plus à appeler plusieurs numéros – un seul clic, et votre appel sera acheminé à son téléphone logiciel ou IP ou à l’emplacement de son choix.

Les communications unifiées favorisent aussi le télétravail en permettant à un employé de travailler à partir de son domicile tout comme s’il se trouvait au bureau. Il sera disponible par l’intermédiaire de son ordinateur portable et de son téléphone logiciel comme s’il était au bureau.

Les fournisseurs de service comme Rogers peuvent vous aider à trouver la bonne solution de communications unifiées pour votre entreprise. Après avoir commencé à traiter les communications comme des données, l’impartition ou l’hébergement en nuage deviennent des options que vous pouvez explorer, ce qui libérera vos équipes des TI en vue de tâches plus stratégiques.


Mots-clés: , , , , , , ,
Jeff Jedras

Jeff Jedras

Jeff Jedras est le rédacteur en chef adjoint chez IT World Canada. Il participe principalement aux portails Computer Dealer News et ITbusiness.ca, où il couvre les domaines de la revente et des petites et moyennes entreprises.