Informatique en nuage : l’essor se poursuit malgré tout

30/10/2015 - Direction Informatique

PRÉSENTÉ PAR IBM

Même si certains indices laissent entrevoir une léthargie infonuagique, l’importance du modèle au sein des organisations ne paraît pas faiblir.

En quelques années seulement, l’informatique en nuage est passée du statut de concept nouveau à celui d’outil utile et productif. Depuis le partage de documents jusqu’à la sauvegarde des données stockées sur un téléphone, le nuage touche aujourd’hui de nombreux aspects de nos vies au quotidien. Et le monde du travail n’échappe pas à cette réalité.

Gestion des processus commerciaux stratégiques en nuage

Optimisez les processus commerciaux en nuage avec la plateforme d’entreprise intelligente.

 

Selon le Cisco Global Cloud Index
73 % des charges de travail à l’échelle mondiale seront traitées dans le nuage en 2018. Le nombre de charges de travail infonuagiques triplera dans les centres de données de 2013 à 2018, alors que les charges traditionnelles doubleront. Les économies de temps et d’argent sont les motifs les plus répandus de recourir au nuage, mais les dirigeants aiment aussi le caractère évolutif des applications infonuagiques et le fait qu’elles sont constamment mises à jour.

 

Certes, le logiciel-service (SaaS) demeure la forme infonuagique la plus en vue, mais d’autres modèles connaissent un essor rapide, notamment l’infrastructure-service (IaaS), la plateforme-service (PaaS) et la base de données-service (DBaaS). Selon Goldman Sachs, les dépenses relatives à l’infonuagique accapareront 11 % des budgets TI en 2018, comparativement à 5 % l’année dernière.

Réserves émises

Une étude récente publiée par Deloitte semble indiquer qu’à certains égards, la croissance de l’informatique en nuage est en stagnation. Selon Deloitte, l’établissement de l’infonuagique en tant que stratégie TI prioritaire n’a pas bougé depuis l’année dernière au sein des organisations. Toutefois, le magazine Forbes fait observer que les qualités de l’infonuagique en tant que facteur de productivité de premier plan sont reconnues par une proportion importante d’entreprises, ce qui vient tempérer cette conclusion.

Autre constat, une grande partie des applications mises en nuage par les organisations sont hautement stratégiques. À titre d’exemple, plus de la moitié des entreprises consultées par Deloitte utilisent déjà ou sont sur le point d’utiliser une solution infonuagique pour leur système de planification des ressources d’entreprise (ERP), de gestion des relations avec la clientèle (CRM) et de gestion financière et comptable. Pour Forbes, il s’agit là d’un engagement profond à l’égard du modèle infonuagique.

 

Bien qu’il ait prouvé sa valeur de nombreuses façons au fil des ans, le nuage ne convient pas à toutes les situations. Il existe des circonstances où les entreprises ne sont pas bien servies par le modèle, sur le plan de la sécurité et de la rentabilité notamment. Cela dit, l’informatique en nuage a peut-être atteint pour l’instant son taux de pénétration maximal dans les entreprises, mais son importance quant à l’exécution de fonctions organisationnelles clés continue de s’accroître.

Modèle essentiel dans bien des cas, l’informatique en nuage n’offre que des avantages limités sans une gestion adéquate des processus d’affaires clés. Voyez le livre blanc d’IBM sur la gestion des processus commerciaux en nuage


Mots-clés: ,