Clearview AI cesse ses activités au Canada

La société technologique Clearview AI vient d’informer le Commissariat à la protection de la vie privée du Canada qu’elle cesse d’offrir son service de reconnaissance faciale au pays.

Image : Getty

Cette annonce survient alors que l’entreprise américaine fait toujours l’objet d’une enquête conjointe des autorités de protection de la vie privée du Canada, de l’Alberta, de la Colombie-Britannique et du Québec.

La décision entraîne la suspension de la collaboration entre Clearview AI et la Gendarmerie royale du Canada (GRC), son dernier client en territoire canadien.

La technologie développée par Clearview AI permet de récolter une vaste quantité d’images de diverses sources pour aider à identifier des individus. L’entreprise recueille notamment des photos de personnes sur les médias sociaux pour entraîner son algorithme de reconnaissance faciale.

L’enquête avait été déclenchée le 21 février, suite à de nombreux reportages dans les médias selon lesquels Clearview AI mettait la reconnaissance faciale à la disposition de forces policières dans le cadre d’enquêtes.

On avait aussi découvert que l’entreprise fournissait des services à un grand nombre d’organisations dans plusieurs pays, dont des institutions financières, des agences gouvernementales et des détaillants.

Les quatre autorités prévoient encore publier leurs conclusions au sujet de cette affaire, compte tenu de « l’importance de la question pour le droit à la vie privée des Canadiens », a précisé le Commissariat à la protection de la vie privée du Canada par communiqué.

La suppression des renseignements personnels des Canadiens déjà recueillis par Clearview AI demeure un des principaux sujets sous étude pour les quatre autorités, a indiqué l’agence parlementaire.

Parallèlement, le commissariat fédéral doit bientôt mener à terme une autre enquête sur l’usage qu’a fait la GRC de la technologie de Clearview AI.

« En réponse à la demande du Commissariat à la vie privée du Canada, Clearview AI cesse ses activités au Canada. Nous sommes fiers de notre bilan en matière d’aide aux forces de l’ordre canadiennes pour résoudre certains des crimes les plus odieux, y compris les crimes contre les enfants. Nous continuerons à coopérer avec le commissariat sur toute autre question connexe », a de son côté déclaré Clearview AI par communiqué.

Alors que l’entreprise commercialise toujours son service dans d’autres pays, elle précise indique que « les Canadiens pourront désormais se retirer des résultats de recherche de Clearview ».

Comme il s’agit d’enquêtes en cours, le commissariat fédéral et ses homologues provinciaux ne sont, pour l’instant, pas en mesure de fournir davantage d’informations.

Catherine Morin
Catherine Morin
Éditrice - Direction Informatique

Articles connexes

Le Canada signe des accords avec Volkswagen et Mercedes-Benz pour la fabrication des batteries de véhicules électriques

Le Canada a signé un protocole d'entente avec les constructeurs automobiles allemands Volkswagen et Mercedes-Benz pour leur fournir des matériaux de batterie pour véhicules électriques (VÉ).

CORRECTION : L’application canadienne Alerte COVID retirée après deux ans

L'application canadienne pour les téléphones intelligents Alerte COVID, développée au plus fort de la pandémie de COVID-19 pour avertir les gens lorsqu'ils ont été en contact étroit avec une personne infectée par le virus, a officiellement pris sa retraite.

Le Canada demande au G7 un groupe de travail sur la cybersécurité

Face à ce qu'il appelle les « cyberactivités malveillantes » de la Russie dans sa guerre contre l'Ukraine, le Canada exhorte les pays du G7 à créer un groupe de travail pour partager les meilleures pratiques en matière de cybersécurité afin de protéger leurs infrastructures essentielles de TI et de télécommunications.

L’état de l’identité numérique au Canada

L'identité numérique arrive au Canada, soulevant une foule de questions de même que certaines préoccupations des défenseurs de la vie privée. De nombreuses provinces et le gouvernement fédéral ont lancé des initiatives d'identité numérique pour simplifier et sécuriser l'accès aux services gouvernementaux.

Le Canada devrait limiter l’utilisation de la reconnaissance faciale

Les commissaires à la protection de la vie privée fédéral, provinciaux et territoriaux du Canada déclarent que le Parlement devrait limiter l'utilisation par la police canadienne de la technologie de reconnaissance faciale à des circonstances étroitement définies telles que les crimes graves, ont déclaré aujourd'hui.