Cinq signes avant-coureurs qu’un appel n’est pas de l’ARC


Dominique Lemoine - 21/12/2021

L’Agence du revenu du Canada propose cinq indices pour aider à déterminer si un appel reçu est bien de l’un de ses agents.

Image : Getty

Le premier signal qui devrait alerter la personne qui reçoit l’appel est un refus de l’appelant de fournir une preuve qu’il travaille pour l’Agence du revenu du Canada (ARC), son nom et le lieu de son bureau.

Un deuxième indice pouvant mettre la puce à l’oreille est un langage agressif et une insistance par l’appelant pour que la personne qui reçoit l’appel agisse sur-le-champ.

Un troisième indice pouvant éveiller la méfiance est une demande de payer au moyen de cartes de crédit prépayées, de cartes-cadeaux, de cryptomonnaies ou d’une autre façon inhabituelle.

Un quatrième indice peut être un demande de renseignements non inclus dans les déclarations de revenus ou qui ne sont pas liés à l’argent dû à l’Agence, comme un numéro de carte de crédit.

Un cinquième peut être une proposition ou une recommandation par l’appelant de faire des demandes de prestations, pour lesquelles il dit avoir besoin de renseignements.

Lire aussi :

Mordre à l’hameçon peut avoir un coût amer

Cyberattaque à l’ARC : la PCU pourra être réclamée

Une escroquerie téléphonique cible 60 000 personnes au Canada




Tags: , , , , , ,