AccueilCybersécurité

Cybersécurité

Cybersécurité : GoSecure acquiert Covail

GoSecure, un fournisseur montréalais de services gérés de détection et de réponse, a acquis Covail, une entreprise américaine d’automatisation de la sécurité et des risques basée à Columbus dans l'État de l'Ohio.

Mordre à l’hameçon peut avoir un coût amer

Mordre à un courriel hameçon a mené à une attaque par rançongiciel paralysante en Irlande.

Cybersécurité : Apache publie un troisième correctif Log4j

La crise liée à la vulnérabilité Log4j se poursuit, avec des développements presque chaque jour, dont la découverte d'un nouveau vecteur d'attaque.

Renseignements personnels : 200 M$ à verser par Desjardins

Les membres de Desjardins « concernés » par la fuite de renseignements personnels de 2019, qui sont « admissibles » et qui « en feront la demande », recevront un paiement individuel tiré d'un montant de 200 millions de dollars.

Log4Shell n’érode pas la confiance envers les logiciels à code source ouvert

Personne ne perd confiance dans les logiciels à code source ouvert malgré Log4Shell, selon un expert.

Log4Shell : assouplissement d’une obligation fiscale pour les entreprises

Les entreprises qui ne peuvent avoir accès à des services en ligne de Revenu Québec en raison de la fermeture temporaire des services publics en ligne de l’administration publique du Québec auront droit à l’assouplissement d’une date d’échéance.

Éric Caire assigné au poste de ministre de la Cybersécurité et du Numérique

Le ministre de la Cybersécurité et du Numérique, donc Éric Caire pour l'instant, sera responsable de « protéger l’État des cyberattaques et de protéger les données des Québécois et du gouvernement ».

Log4Shell : reprise des services numériques de la Ville de Montréal

Les services numériques suspendus temporairement par la Ville de Montréal sont désormais accessibles.

Mieux vaut prévenir que guérir en numérique aussi

La cybersécurité est au numérique ce que la médecine est à la santé, c’est-à-dire essentielle mais insuffisante, et en réaction plutôt que préventive, selon Stéphane Roche, professeur de sciences géomatiques à l’Université Laval.

Québec ordonne à Clearview AI de détruire les images qu’elle a recueillies sans consentement

La Commission d’accès à l’information du Québec rappelle à l’entreprise étasunienne Clearview AI qu’elle ne peut plus recueillir par reconnaissance faciale ni utiliser des images de Québécois sans leur consentement.

Articles connexes