Candidatures aux Octas 2010 : du papier au numérique


Jean-François Ferland - 11/01/2010

La 24e édition du concours du Réseau Action TI a recours à un formulaire intelligent et à la réseautique pour la soumission des dossiers de candidature. Le processus d’analyse par les membres du jury se fera à l’aide d’un flux de travaux électronique.

Le Réseau Action TI, une association de professionnels de l’industrie des technologies de l’information du Québec, effectue un virage technologique pour le processus de mise en candidature de l’édition 2010 du concours des Octas.

Au lieu de recourir à un formulaire papier, à des supports physiques et à l’envoi postal, les candidats utiliseront un formulaire électronique, des fichiers informatiques et la réseautique pour déposer leurs dossiers.

Formulaire « intelligent »

Plus encore, ce formulaire en format PDF, offert en téléchargement sur la page consacrée à la préparation d’un dossier de candidature, est doté d’une « intelligence ». En clair, les éléments de structure du formulaire s’adaptent automatiquement selon les catégories sélectionnées par les candidats lors du remplissage, afin que seules les cases pertinentes et l’aide contextuelle appropriée s’affichent à l’écran.

« Cela simplifie de beaucoup le processus pour la personne qui remplit le formulaire, alors qu’elle n’a pas à se questionner sur les sections qu’elle doit remplir. C’est une certaine forme de validation, explique Patrice-Guy Martin, le président-directeur général du Réseau Action TI. Nous n’avons pas regardé [ce projet] en terme de pages en plus ou en moins, mais en terme de flux de travaux, alors que le déroulement du formulaire est plus intuitif. »

De plus, le formulaire inclut un compteur de mots qui vise à limiter la longueur du texte. Également, pour illustrer leurs projets, les candidats aux Octas pourront joindre au formulaire un maximum de 8 fichiers informatiques d’un poids limité à 500 kilo-octets l’unité. Aucun support physique ne sera accepté.

Selon M. Martin, ces restrictions visent à appliquer une uniformisation aux candidatures, mais aussi à donner la même chance à tous, alors que les PME n’ont pas nécessairement les mêmes ressources que les grandes entreprises pour produire du contenu de présentation élaboré.

Toutefois, les candidats qui soumettront un jeu vidéo au concours pourront faire parvenir un exemplaire du produit et une console de jeu aux organisateurs. Dans les catégories applicables, on pourra soumettre un hyperlien vers le site internet, extranet ou intranet qui fait l’objet d’une candidature. Tout contenu additionnel en ligne ne sera pas considéré dans les critères d’évaluation du jury.

Processus sans papier

Le Réseau Action TI a confié la conception du formulaire intelligent au développeur de solutions de gestion documentaire Irosoft de Ville St-Laurent. Cette firme a aussi développé une application Web qui permettra au jury d’analyser les dossiers de candidature de façon électronique.

Chantal Lamarre, conseillère principale et chef de projet chez Irosoft, explique que chaque formulaire reçu sera validé et archivé dans son état original. Au lieu d’une compilation manuelle traditionnelle, l’extraction automatisée des données facilitera le processus de gestion des candidatures.

À l’ouverture de la période d’analyse, chaque membre du jury recevra une liste de dossiers qu’il consultera par le biais d’un accès unique sur la Toile. Il pourra annoter un dossier sans altérer le document original. Toutes les informations seront recueillies et regroupées pour une consultation à l’écran par le jury, lors d’une sélection des finalistes à huis clos. Un processus similaire sera appliqué pour un deuxième jury qui choisira les projets gagnants.

« Une trace de chaque événement est obtenue à travers le flux de travail électronique. Il s’agit, je crois, de la plus grande nouveauté du processus de gestion des candidatures [pour ce concours] », indique Mme Lamarre.

Changements de catégories

Pour l’édition 2010 du concours des Octas, dont le thème est « Générer de la valeur », le président d’honneur est Jean Thibodeau, qui est le vice-président responsable de l’informatique au Groupe Canam.

L’édition 2010 du concours comporte encore 18 catégories, mais deux modifications ont été apportées en comparaison avec l’édition précédente.

Une nouvelle catégorie, nommée « Environnement Web de collaboration ou de participation », récompensera le déploiement d’un environnement Web qui favorise la collaboration entre les employés ou les partenaires, ou bien la participation de clients ou de partenaires à des programmes.

La catégorie « Services publics en ligne » a été supprimée, en raison de recoupements avec des catégories dédiées aux affaires électroniques interentreprises et grand public.

Les dossiers de candidature doivent être transmis au Réseau Action TI avant le 8 mars 2010. Les noms des finalistes seront dévoilés le 7 avril en soirée à Montréal. Le gala de remise des Octas aura lieu le samedi 22 mai 2010 au Centre des congrès de Québec.

Direction informatique est un partenaire du concours des Octas du Réseau Action TI.

Jean-François Ferland est journaliste au magazine Direction informatique.




Tags: , , , , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d’adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.


Google+