Canada : économie de ressources naturelles ou de technologies?

Les exportations de services d’informatique, d’information et de télécommunications arrivent en quatrième position au Canada.Illustration du concept d'infrastructure service

Le Conference Board affirme que les exportations de ces services technologiques ne sont précédés, au classement des services les plus exportés par le Canada, que par les exportations de services financiers, d’assurance et de gestion, qui arrivent respectivement du premier au troisième rang.

Par rapport aux secteurs des ressources naturelles et de la fabrication, « bien qu’ils passent souvent inaperçus, certains des échanges commerciaux ayant récemment connu la plus forte croissance au Canada sont le fait des industries productrices de services », soutient le Conference Board dans un rapport.

Le Conference Board laisse entendre que le secteur des services profiterait des déclins des secteurs des ressources naturelles et de la fabrication pour croître en pourcentage et s’imposer comme moteur de l’économie du Canada, avec désormais une part de 80 % de la main-d’œuvre.

Au total, le secteur des services serait désormais responsable de 44 % des exportations du Canada. « Les services ajoutent de la valeur aux biens, les producteurs vendant des idées », souligne le Conference Board, comme distinction entre les services et les ressources naturelles.

De plus, un autre avantage des services et de leurs exportations, par opposition aux biens et aux ressources, serait de ne pas être autant vulnérables aux ralentissements économiques et fluctuations des prix des produits de base.

Lire aussi :

OSF Global Services réalise un mandat pour Burton

Cogeco Câble fusionne deux filiales de données pour les entreprises

CGI reçoit un mandat de gestion de services informatiques

Articles connexes

L’accès au talent, principal frein à la croissance du secteur technologique

L’Association Québécoise des Technologies (AQT) révélait la semaine dernière les résultats d’un sondage effectué auprès de 329 dirigeants d’entreprises technologiques du Québec. Le principal constat de l’étude est que, après deux ans de pandémie, bien que les entreprises du secteur aient été en mesure de maintenir leurs activités et leurs profits, l’accès au talent constitue actuellement le principal frein à leur croissance.

CORRECTION : L’application canadienne Alerte COVID retirée après deux ans

L'application canadienne pour les téléphones intelligents Alerte COVID, développée au plus fort de la pandémie de COVID-19 pour avertir les gens lorsqu'ils ont été en contact étroit avec une personne infectée par le virus, a officiellement pris sa retraite.

Le Canada demande au G7 un groupe de travail sur la cybersécurité

Face à ce qu'il appelle les « cyberactivités malveillantes » de la Russie dans sa guerre contre l'Ukraine, le Canada exhorte les pays du G7 à créer un groupe de travail pour partager les meilleures pratiques en matière de cybersécurité afin de protéger leurs infrastructures essentielles de TI et de télécommunications.

L’état de l’identité numérique au Canada

L'identité numérique arrive au Canada, soulevant une foule de questions de même que certaines préoccupations des défenseurs de la vie privée. De nombreuses provinces et le gouvernement fédéral ont lancé des initiatives d'identité numérique pour simplifier et sécuriser l'accès aux services gouvernementaux.

Le Canada devrait limiter l’utilisation de la reconnaissance faciale

Les commissaires à la protection de la vie privée fédéral, provinciaux et territoriaux du Canada déclarent que le Parlement devrait limiter l'utilisation par la police canadienne de la technologie de reconnaissance faciale à des circonstances étroitement définies telles que les crimes graves, ont déclaré aujourd'hui.