Canada : fuites de données multipliées par deux

Au Canada, le nombre de fuites de données rapportées publiquement aurait doublé au premier semestre de 2017 par rapport à la même période en 2016 pour atteindre 59 incidents.Illustration du concept de sécurité informatique

Environ 2,1 millions de fichiers auraient été exposés. Ces statistiques ont été compilées par Risk Based Security (RBS), une entreprise américaine se spécialisant en cybersécurité, ainsi que rapportées par IT World Canada.

En comparaison, 1 367 fuites de données auraient été répertoriées aux États-Unis. Il faut dire qu’elles seraient plus couramment rendues publiques là-bas qu’au Canada. À partir de l’an prochain, les organisations sous juridiction fédérale canadienne auront l’obligation de rapporter les fuites de données.

Au niveau mondial, les brèches impliquant plus d’un million de fichiers enregistrent une hausse continue. Aux premiers semestres 2013, 2014 et 2015, leur nombre s’élevait à une dizaine. Ce nombre a bondi à 28 l’an dernier et à 50 cette année.

Selon RBS, ces attaques sont surtout motivées par des considérations financières plutôt que politiques.

« Tant que les informations obtenues peuvent être rapidement monétisées et que les systèmes informatiques restent vulnérables aux attaques, on devrait s’attendre à ne constater aucun ralentissement du nombre de fuites de données », a indiqué, par communiqué, Inga Goddijn, vice-présidente directrice de RBS.

Lire l’article au complet sur le site d’IT World Canada, une publication sœur de Direction informatique

Lire aussi :

Dépenses en sécurité informatique : prévenir et guérir

Sécurité : le nombre d’incidents motive à renforcer ses défenses

Plus de 100 milliards de dollars dépensés en sécurité en 2020

Articles connexes

Une étude révèle que les données obscures nuisent aux stratégies de DataOps

Quest Software, un fournisseur de logiciels de gestion de systèmes, de protection des données et de sécurité, en collaboration avec l'Enterprise Strategy Group (ESG), a publié le rapport 2022 sur l'état de la gouvernance et de l'autonomisation des données, un rapport annuel mettant en évidence les principaux défis et innovations en matière de gouvernance des données, de gestion des données et de DataOps.

Nul besoin de délaisser PowerShell mais il faut le configurer correctement

Les cybercriminels ont exploité les faiblesses de l'utilitaire de script PowerShell de Windows pendant des décennies. Mais les agences de cyberrenseignement des États-Unis, du Royaume-Uni et de la Nouvelle-Zélande affirment que le désactiver n'est pas la solution.

SAS Hackathon 2022 : Résoudre les problèmes du monde réel à l’aide de données

C’est cette semaine que SAS annonçait les gagnants de son Hackathon 2022. Parmi 70 équipes qualifiées du monde entier et 50 soumissions, SAS a retenu 13 équipes pour leur innovation utilisant l'intelligence artificielle infonuagique Viya de SAS, Microsoft Azure et d'autres technologies. 

Okta gèrera désormais les appareils des tiers accédant à ses outils

Le fournisseur de gestion d’identité et d’accès Okta affirme qu'un cybercriminel a accédé aux données de seulement deux clients, et non 366 comme on le craignait à l'origine, après le piratage d'un ordinateur chez un fournisseur de support tiers par le gang d'extorsion Lapsus$.

Des CV infectés envoyés à des recruteurs, prévient eSentire

Des chercheurs de eSentire indiquent dans un rapport que des entreprises canadiennes sont parmi les cibles récentes de logiciels malveillants propagés dans des Curriculum-Vitae envoyés avec des demandes d’emploi.