CAE accroît ses revenus trimestriels

CAE rapporte des revenus de 529,4 millions de dollars et un bénéfice net de 42,5 millions de dollars pour le deuxième trimestre de l’année financière 2015.Logo de CAE

L’entreprise montréalaise CAE, qui est spécialisée en systèmes de simulation pour les industries de l’aérospatiale civile, de la défense et de la santé, rapporte des revenus trimestriels qui sont supérieurs de 11 % aux revenus de 478,2 millions de dollars qui avaient été produits au deuxième trimestre de son année financière 2014.

Parmi ces revenus qui ont été obtenus par CAE lors du trimestre qui a pris fin le 30 septembre dernier, 209,1 millions de dollars proviennent des activités commerciales de CAE qui sont liées au marché militaire, 296,0 millions de dollars proviennent des activités de CAE dans le marché de l’aviation civile et 24,3 millions de dollars proviennent des activités de CAE dans le secteur de la santé.

Le coût des ventes de CAE pour ce trimestre est de 393,2 millions de dollars, contre 352,0 millions de dollars douze mois plus tôt. Les frais généraux, de vente et d’administration de 60,5 millions de dollars et les frais de recherche et de développement de 16,6 millions de dollars sont supérieurs à ceux que CAE avait rapportés pour le deuxième trimestre de son année financière 2014.

CAE rapporte ainsi un bénéfice net trimestriel de 42,5 millions de dollars, qui est supérieur de 11,2 % au bénéfice net de 38,2 millions de dollars qui avait été enregistré au deuxième trimestre de 2014.

Au cours du trimestre, CAE a annoncé avoir obtenu des contrats militaires auprès de la Royal New Zealand Air Force, de la force aérienne allemande, de Korea Aerospace Industries, de même qu’auprès de la force aérienne américaine, de l’armée américaine et de l’Aviation royale canadienne.

De plus, CAE a obtenu des contrats en aviation civile auprès de Bombardier Aéronautique, Lion Air, Middle East Airlines, Turkish Airlines et Air France, ainsi qu’un contrat pour sa division CAE Santé auprès du fournisseur américain Abiomed.

Articles connexes

Deux ans de plus au contrat de la firme Cubic pour le soutien logistique à la formation par simulation à Valcartier

L’entreprise étasunienne Cubic dit avoir obtenu une prolongation de deux ans à son contrat auprès de l’administration fédérale du Canada pour fournir des capacités technologiques et du soutien logistique à des fins de formation et de simulation sur quatre bases militaires au Canada, dont celle de Valcartier.

Simulateur d’utilisation d’un écran tactile en zone de turbulences créé à Polytechnique Montréal

La création d'un simulateur de vibrations qui reproduit l'utilisation d'un écran tactile dans le poste de pilotage d'un avion qui se trouve en zone de turbulences a valu un prix Mitacs à Adam Schachner, chercheur en mathématiques et en génie industriel à Polytechnique Montréal.

Aérospatiale : financement public d’implantations numériques retardées

L'initiative MACH FAB 4.0 d'Aéro Montréal obtient un financement public supplémentaire de 1,23 million de dollars du ministère de l'Économie du Québec qui lui permettra d'être prolongée jusqu'au 31 mars 2022.

Québec soutient l’intégration de l’IA dans l’industrie aérospatiale

Le gouvernement du Québec accorde une aide financière de 2,9 millions de dollars sur cinq ans au Consortium de recherche et d'innovation en aérospatiale au Québec (CRIAQ) pour soutenir l’adoption de l’intelligence artificielle (IA) dans le secteur aérospatial.

Logiciels d’aviation : Ad Opt acquise par IBS Software

L'éditeur Ad Opt de logiciels pour l'industrie de l'aviation, qui était une division de l'entreprise américaine de logiciels Kronos, a été vendue à IBS Software.