BMO fusionne ses activités liées à la sécurité


Fanny Bourel - 09/01/2019

BMO Groupe financier lance une unité de lutte contre la criminalité financière, qui inclut notamment la sécurité de l’information et la lutte contre la fraude.Illustration du concept de sécurité et d'un écran tactile

Cette unité sera pilotée par Larry Zelvin, qui a auparavant été responsable de la cybersécurité pour l’entreprise financière Citigroup, directeur du Centre national d’intégration de la cybersécurité et des communications au Département de la sécurité intérieure des États-Unis, ainsi que directeur principal des interventions au Conseil national de sécurité de la Maison-Blanche. Il entrera en poste le 14 janvier. Son équipe regroupera 700 salariés, selon le Globe and Mail.

« Compte tenu d’une dépendance croissante aux technologies numériques, le secteur des services financiers doit composer avec une criminalité financière qui exploite les pratiques inadéquates en matière de fraude et de cybersécurité. Il est essentiel que nous continuions à investir dans nos processus et à les développer pour protéger les renseignements des clients », a déclaré, par communiqué, Darryl White, chef de la direction, BMO Groupe financier.

Cette décision de la BMO est annoncée huit mois après la survenue d’une intrusion informatique. Des pirates informatiques ont profité d’une brèche de sécurité pour obtenir des données, comme des numéros d’assurance sociale, et pour réclamer un million de dollars en cryptomonnaie à la BMO sous peine de rendre publiques ces informations personnelles.

Lire aussi :

Cybersécurité : actions collectives contre BMO et CIBC

Brèche de sécurité chez BMO et CIBC

CGI mise sur la demande en détection de crimes financiers




Tags: , , , , , , , , , , , , , ,