Un utilisateur, deux utilisateurs, cent utilisateurs, trois utilisateurs…

15/09/2014

André Giroux

André Giroux

BLOGUE – Un des avantages importants de l’infonuagique est certainement la variabilité des coûts en fonction de la variabilité des affaires d’un environnement. Le mode utilisateur payeur fait en sorte que les dépenses s’alignent avec le revenu, vers le haut ou vers le bas.

Récemment, nous avons mis en place un environnement hybride infonuagique – avec certains services sur site et d’autres en infonuagique –  où plusieurs milliers d’utilisateurs internes et externes accèdent à des applications variées. Le contrôle de ces utilisateurs est relativement difficile, puisqu’il s’agit d’une application publique.

Illustration du concept de logicielLes méthodes traditionnelles de licence par unité centrale de traitement, par cœur ou par serveur étaient relativement chères et rarement alignées exactement avec les besoins d’utilisation. L’infonuagique offre donc une grande flexibilité dans la façon par laquelle on peut gérer les licences logicielles, sans trop se soucier des coûts puisqu’on peut les prévoir et les contrôler en fonction de l’utilisation.

Ces nouvelles méthodes de licence sont avantageuses dans de nombreux contextes, comme la tenue d’élections, une période spécifique de l’année (le temps des Fêtes), la tenue d’un évènement sportif, des activités saisonnières (stations de ski ou de villégiature, où l’utilisation est grandement variable. Non seulement l’aspect des licences est contrôlé, mais aussi la plateforme offre un service qui est élastique, sans intervention. Autrement, le passage de peu à beaucoup puis de nouveau à peu d’utilisateurs peut s’avérer être un cauchemar pour des administrateurs de systèmes.

Le contexte et les avantages s’appliquent aussi au modèle PaaS (plateforme Platform as a Service en anglais ou plateforme service). La mise en place d’un bac à sable permet d’établir pour l’équipe de développement un environnement qui est adapté, que ce soit pour le développement en soi, pour les tests unitaires et intégrés et, surtout, pour les tests de stress (simulation de volumes de transactions, de données, d’utilisation mémoire, accès disque, etc.), le tout sans investissement massif en amont du projet.

Nouvelles opportunités

Cette gestion intelligente de la variabilité des capacités de traitement, au moyen de l’infonuagique, a également engendré un nouveau genre d’affaires.

Récemment, un client nous fait part de son désir de se « débarrasser » de son infrastructure. Ce spécialiste en ressources humaines, particulièrement en rémunération et avantages sociaux, a développé une solution qui permet aux consultants de l’entreprise de consulter facilement une application. Cette application, fondée dorénavant sur l’infonuagique, offre un accès sécurisé, fiable, universel et performant.

Le problème d’infrastructure étant réglé, tout comme les problèmes de protection de la propriété intellectuelle (l’application résidant uniquement en infonuagique, il n’y a plus de possibilité de téléchargement ou de copie locale), le client a profité de cette situation : il a offert en mode SaaS (Software as a Service en anglais ou logiciel service) son application qui était destinée à l’origine à ses propres consultants. Avec une légère adaptation, nous avons tourné une application interne en source de revenus pour ce client.

Cet environnement, lui aussi, est soumis à des charges d’utilisation très variables, étant donné les échéances de conventions collectives, les périodes de négociation et d’autres évènements temporels. La capacité de l’infonuagique de répondre à ce besoin de façon efficace et économique permet de développer de nouvelles opportunités d’affaires, et ce tout en respectant les niveaux de services, très variés, des utilisateurs du système.

Pouvez-vous transformer vos applications en source de revenus grâce à l’infonuagique?


Tags: , , , , , , , , ,
André Giroux

André Giroux

André Giroux est vice-président, Ingénierie d’affaires et Technologies cloud computing chez SimplicITI.
Google+