Des rapports décisionnels par l’infonuagique? Pourquoi pas?

22/08/2014

André Giroux

André Giroux

BLOGUE – Ayant travaillé dans le marché de la veille stratégique et des entrepôts de données pendant plus de dix ans, j’ai souvent été confronté au défi que pose ce genre d’application en matière d’infrastructure.

Tous sont d’accord pour dire que la veille stratégique (Business intelligence ou BI en anglais) est une application d’entreprise qui est pertinente et utile, tant pour les utilisateurs internes qu’externes. Donc, personne ne met en doute le contenu. Toutefois, à propos du contenant, les caractéristiques qui sont nécessaires pour accommoder de telles applications rendent souvent les utilisateurs et les gestionnaires frileux : il faut beaucoup d’espace disque, une base de données spécialisée et de la puissance de traitement, tandis que l’intégration de données s’avère complexe.

Les avantages de l’approche infonuagique

L’infonuagique peut résoudre certains des problèmes liés au commissionnement de tels environnements. D’ailleurs, des fournisseurs offrent des environnements de plateformes services (PaaS) qui contiennent les composantes traditionnelles de solutions de veille stratégique. Celles-ci, en plus d’être redondantes et résilientes, offrent une alternative intéressante à la mise en place d’applications de rapports décisionnels d’entreprise.

Certains bénéfices sont évidents :

  • Finances : Un coût mensuel par utilisateur permet de prévoir les dépenses dans le temps et de payer en fonction de l’utilisation de l’environnement.
  • Fonctionnement : Tous les outils spécialisés sont disponibles rapidement, dans des versions toujours à jour.
  • Débordement : Offre une capacité intrinsèque d’augmenter ou diminuer la puissance de traitement et l’espace disque requis en fonction des périodes de l’année ou du calendrier d’affaires.
  • Accessibilité : Les applications web sont disponibles de partout, de façon sécurisée.

Les défis

Le plus grand défi du recours à la veille stratégique par l’infonuagique réside dans l’intégration des données, soit le processus ETL (Extraction, Transformation, Load). La fréquence de chargement (journalier, hebdomadaire, mensuel) peut avoir un impact sur la performance de l’accès à l’information. Également, les fenêtres de transfert étant précises, l’infonuagique ne peut garantir facilement des délais de traitement.

Illustration du concept d'intelligence d'affairesAussi, les sources variées de données, structurées et non structurées, peuvent poser un problème de compatibilité et de connectivité entre celles-ci, tout comme les cibles de chargement, qu’il s’agisse d’un entrepôt de données d’entreprise (data warehouse) ou d’un entrepôt de données thématiques (data mart). Alors, il faut s’assurer d’établir des ponts de compatibilité entre les sources et les cibles de données, par exemple en ayant recours à une interface de programmation d’application ODBC (Open Database Connectivity) pour l’accès aux systèmes de gestion de base de données.

La sécurité peut également devenir un enjeu, puisque les systèmes de veille stratégique comportement souvent des aspects stratégiques, des façons d’analyser les données différentes des compétiteurs. Cependant, il existe de multiples solutions de sécurité complémentaires pour ce genre d’environnement.

Comme toute application d’entreprise, la veille stratégique peut procurer des éléments différenciateurs importants aux utilisateurs de cet environnement. L’infonuagique, avec la capacité de traitement à la demande, sa sécurité et son accessibilité, permet aux entreprises de toutes tailles de bénéficier de cet avantage.

Feriez-vous de la veille stratégique en infonuagique?


Tags: , , , , ,
André Giroux

André Giroux

André Giroux est vice-président, Ingénierie d’affaires et Technologies cloud computing chez SimplicITI.


Google+