À la croisée des chemins : allier ressources humaines et communications informatiques

08/03/2018

Gartner

Gartner

BLOGUE – L’avenir du travail a changé considérablement au cours des deux dernières années. Les employés des services des ressources humaines et des TI sont sur la corde raide face à la menace que représentent pour leurs emplois l’internet des objets et l’intelligence artificielle.

Image : Getty

On s’interroge sur l’avenir du travail. Y aura-t-il suffisamment d’emplois pour les humains ou les bureaux seront-ils occupés par des robots infatigables? « Sur le plan personnel, nous désirons tous connaitre l’incidence qu’auront les tendances sur nos emplois. Nous aimerions savoir de quoi sera fait notre avenir, comment travaillera la prochaine génération et, honnêtement, quelles adaptations il nous faudra apporter pour travailler avec elle », affirme Helen Poitevin, directrice de recherche chez Gartner.

Les responsables des TI doivent savoir ce qui changera dans le travail pour pouvoir mieux planifier les stratégies technologiques, comprendre les compétences que devront posséder leurs employés et effectifs dans l’ensemble en matière de TI, veiller à ce que la technologie constitue un élément valorisé de l’expérience des employés et élargir leur influence globale sur les stratégies d’affaires. Selon un sondage mené par Gartner, près de huit directeurs des services d’information et dirigeants d’entreprise sur dix s’entendent pour dire que dans dix ans, les compétences et connaissances que l’on retrouvera au sein de leur organisation auront peu à voir avec celles qui s’y trouvent aujourd’hui.

Trois tendances concernant les effectifs

Pendant les dix prochaines années au moins, le travail demeurera articulé autour des humains, dont les aptitudes et les capacités seront bonifiées grâce à l’intelligence artificielle (IA) et les machines intelligentes. Et ensuite? En matière d’effectifs, il y a trois tendances auxquelles les directeurs des services informatiques doivent être attentifs.

1) La prédominance de l’IA – Les patrons-robots seront chose courante, les postes de travail deviendront intelligents et seront dotés de balises de proximité et de réseaux de capteurs. Nous aurons aussi des assistants personnels virtuels (APC) comme partenaires de travail. Gartner prédit que, d’ici 2022, un travailleur sur cinq affecté principalement à des tâches non récurrentes aura recours à l’intelligence artificielle pour accomplir son travail.

2) L’essor de l’économie à la demande (gig economy) – À Dubaï, en 2016, 90 000 travailleurs étaient inscrits au réseau de pigistes Nabbesh. En 2017, 36 % des travailleurs des États-Unis étaient des pigistes. Au fur et à mesure que les emplois seront décomposés, les employés auront des carnets de services et trouveront du travail sur les marchés de l’emploi internes et externes.

3) Le caractère essentiel de la dextérité numérique – Dans le cadre de la plupart des emplois, le recours aux technologies actuelles et nouvelles est de plus en plus nécessaire. Pourtant, les efforts concertés visant à aider les dirigeants et employés à améliorer leurs habiletés en la matière sont rares.

La convergence de ces tendances a pour effet d’entrainer des changements quant aux lieux et aux moments auxquels nous travaillons, aux raisons pour lesquelles nous travaillons et aux personnes avec lesquelles nous le faisons. Toutes ces tendances seront dominantes entre 2022 et 2026. Les ressources humaines et les TI doivent s’allier afin de planifier en vue de cette transformation au chapitre des effectifs.

Un plan d’action destiné aux directeurs des services d’information

Les affaires courantes nécessitant une attention immédiate occupent tout le temps des directeurs des services d’information et des responsables des TI, ce qui a pour effet de faire chuter la planification et le développement des capacités des effectifs plus bas dans la liste des priorités.

Cette négligence soutenue entraine des problèmes.

Comme il en sera question à l’occasion du Gartner CIO & IT Executive Summit à Toronto, une bonne planification des effectifs consiste à constituer un réservoir de talents qui soit en mesure de soutenir l’évolution de l’orientation et des besoins de l’entreprise.

Gartner formule les recommandations suivantes à l’intention des directeurs des services d’information afin qu’ils se préparent en vue de l’avenir du travail :

  • Accélérez le cycle d’analyse, d’essai et d’adoption des nouvelles technologies;
  • Intégrez à la charte informatique le soutien aux employés afin de leur permettre d’adhérer rapidement aux nouvelles technologies;
  • Faites de la facilité d’apprentissage et de la facilité d’utilisation des critères d’évaluation des technologies de base;
  • Au moment de développer une culture de dextérité numérique, faites de la « rentabilité de l’apprentissage » un indicateur de rendement clé;
  • Investissez dans les technologies d’analyse et de planification des effectifs afin d’être en mesure de soutenir les exigences opérationnelles lorsqu’il convient d’agir rapidement, énergiquement et avec agilité.

L’auteure Helen Poitevin est directrice de recherche. Ses activités portent principalement sur les technologies de gestion du capital humain, dont l’analyse et la planification des effectifs, ainsi que les systèmes de gestion des ressources humaines et la gestion des talents (recrutement, intégration, rendement des employés, rémunération, planification de la relève et formation).

Lire aussi :

La polyvalence à la hausse du côté des infrastructures et opérations

2018 marque le début de la démocratisation de l’IA

Comment déterminer les tendances technologiques qui comptent


Tags: , , , , , , , , , ,