BlackBerry renonce aux téléphones au profit des logiciels

Blackberry a annoncé qu’elle cesse de produire ses propres téléphones connectés pour se consacrer aux logiciels et aux services de mobilité.Logo de BlackBerry

« Nous nous concentrons sur le développement logiciel, notamment dans les domaines de la sécurité et des applications, a déclaré, par communiqué, John Chen, le PDG de BlackBerry. L’entreprise compte mettre fin à tout développement interne de matériel et va externaliser cette activité à des partenaires. »

Pour le moment, l’entreprise ontarienne a conclu un partenariat avec une entreprise de télécommunications mobiles en Indonésie. Cette entente porte sur la fabrication et la distribution d’appareils de marque BlackBerry sur le marché indonésien.

Les téléphones BlackBerry peinaient à séduire les consommateurs depuis plusieurs années déjà. Selon Gartner, la compagnie a accaparé 0,1% du marché au deuxième trimestre de cette année alors qu’elle contrôlait un cinquième du marché à la fin des années 2000.

Au deuxième trimestre, BlackBerry a doublé ses revenus tirés des logiciels, par rapport à la même période en 2015. L’entreprise de Waterloo mise notamment sur un nouveau produit baptisé BlackBerry Radar. Ce système de suivi basé sur sa plateforme IDO (Internet des objets) est destiné aux entreprises de camionnage et aux opérateurs de flottes privées.

Lire aussi :

Le segment des logiciels et services mis de l’avant par BlackBerry

Approbations aux États-Unis pour BlackBerry

Le BlackBerry Priv déçoit

Articles connexes

La souche de rançongiciel ARCrypter expliquée par BlackBerry

Une nouvelle souche de rançongiciel a été détectée par des chercheurs de BlackBerry qui affirment qu'elle aurait frappé des organisations au Canada, en Chine, au Chili et en Colombie.

De nombreuses entreprises nord-américaines n’ont pas d’assurance contre la cybercriminalité

De nombreuses organisations nord-américaines n'ont toujours pas de cyber assurance, révèle une nouvelle étude, et celles qui en ont n'ont pas une couverture suffisante.

L’Internet des objets générera 1100 pétaoctets de données globalement d’ici 2027

Une nouvelle étude de Juniper Research a révélé que la quantité mondiale de données générées par les connexions de l’Internet des objets (IdO) en itinérance passera de 86 pétaoctets en 2022 à 1100 pétaoctets d'ici 2027. Cela représente suffisamment de données pour diffuser 165 millions d'heures de vidéo 4K à partir de plateformes telles que Netflix.

Vidéotron Affaires s’associe à EMnify pour le déploiement des objets connectés

Vidéotron Affaires annonce aujourd'hui un partenariat avec EMnify, fournisseur d’une plateforme de services de connectivité, dans le but de « rendre les organisations québécoises plus autonomes dans le déploiement des objets connectés », annonce Vidéotron dans un communiqué.

Accord entre BlackBerry et Magna pour collaborer sur des solutions d’aide à la conduite

BlackBerry a conclu un accord pluriannuel avec Magna International, un fabricant canadien de composants automobiles, pour intégrer des solutions avancées de systèmes d'aide à la conduite (SAAC) dans les produits Magna.