BlackBerry exclue du Pakistan

L’État pakistanais aurait ordonné à BlackBerry de quitter le Pakistan après avoir refusé de lui accorder un accès à ses serveurs.Logo de BlackBerry

Selon Computer Dealer News, l’entreprise canadienne BlackBerry, qui fabrique des appareils exploite des services de messagerie pour les télécommunications mobiles, devra cesser ses activités au Pakistan à partir du 30 décembre 2015.

BlackBerry aurait refusé une demande de l’État qui visait à pouvoir surveiller les échanges effectués par l’intermédiaire du service Enterprise Service, ainsi que du réseau de communications chiffrées et des serveurs derrière coupe-feu de BlackBerry.

Pour se conformer, BlackBerry aurait dû fournir à l’État une clé de déchiffrement et un accès de type porte dissimulée.

« Nous regrettons de quitter ce marché important et ses clients, mais demeurer au Pakistan aurait signifié de déclarer forfait par rapport à notre engagement de protéger la vie privée des utilisateurs », aurait expliqué BlackBerry.

Selon BlackBerry, l’autorité pakistanaise des télécommunications lui aurait fait parvenir un avertissement en juillet, qui évoquait des « raisons de sécurité » pour justifier l’arrêt des activités de BlackBerry. Cette dernière ajoute que l’État voulait pouvoir surveiller chaque courriel et message BBM qui circulent via le service Enterprise Service de BlackBerry.

Selon Computer Dealer News, BlackBerry aurait fait des compromis en 2013 en Inde, en permettant l’accès à des messages BBM et des courriels, après avoir reçu des requêtes similaires depuis 2011, sans toutefois compromettre les services Enterprise Service.

Lire l’article au complet sur le site de Computer Dealer News (en anglais), une publication sœur de Direction informatique.

Lire aussi:

Protection anti-écoute électronique par une filiale de BlackBerry

BlackBerry offre l’application BBM sous Windows Phone

BlackBerry acquiert la firme de sécurité allemande Secusmart

Articles connexes

La souche de rançongiciel ARCrypter expliquée par BlackBerry

Une nouvelle souche de rançongiciel a été détectée par des chercheurs de BlackBerry qui affirment qu'elle aurait frappé des organisations au Canada, en Chine, au Chili et en Colombie.

Mise à jour d’OpenSSL pour corriger une vulnérabilité critique

Le projet OpenSSL publiera le 1er novembre un correctif pour une vulnérabilité critique de sa bibliothèque de sécurité open source, un événement rare auquel les développeurs d'applications et les administrateurs système devraient prêter attention.

De nombreuses entreprises nord-américaines n’ont pas d’assurance contre la cybercriminalité

De nombreuses organisations nord-américaines n'ont toujours pas de cyber assurance, révèle une nouvelle étude, et celles qui en ont n'ont pas une couverture suffisante.

Le NIST identifie quatre outils de chiffrement résistant au quantique

Le National Institute of Standards and Technology (NIST) des États-Unis a choisi le premier groupe d'outils de chiffrement qui, selon lui, résistera à l'assaut d'un futur ordinateur quantique, une décision saluée par la cyberagence du gouvernement canadien.

Accord entre BlackBerry et Magna pour collaborer sur des solutions d’aide à la conduite

BlackBerry a conclu un accord pluriannuel avec Magna International, un fabricant canadien de composants automobiles, pour intégrer des solutions avancées de systèmes d'aide à la conduite (SAAC) dans les produits Magna.