Bitcoin : de moyen de paiement à instrument de placement


Dominique Lemoine - 24/07/2018

Depuis l’envolée des prix du bitcoin à la fin de 2017, cette devise est désormais davantage détenue comme instrument de placement plutôt que pour des motifs transactionnels, selon la Banque du Canada.Logo de Bitcoin

La Banque du Canada a publié en juillet un rapport d’enquête au sujet de la notoriété et de l’utilisation du bitcoin. L’enquête a été menée du 12 au 15 décembre 2017 et une enquête précédente avait été menée en novembre et décembre 2016.

« Selon les personnes interrogées, les bitcoins ne sont plus tant détenus pour des motifs transactionnels, comme c’était le cas dans l’enquête de 2016, que comme instrument de placement », affirme la Banque du Canada dans son rapport.

Après les motifs de placement (58 % des détenteurs en 2017 comparativement à 12 % des détenteurs en 2016), les principales raisons de détenir des bitcoins seraient dans l’ordre : d’avoir des ami(e)s qui en détiennent déjà (12 %) et d’être intéressé(e) par les nouvelles technologies (8 %).

Les utiliser pour acheter des produits et services sur internet arrive au quatrième rang (6 % en 2017 comparativement à 7 % en 2016). Utiliser des bitcoins pour acheter dans des magasins physiques était une option pour 14 % des détenteurs en 2016, comparativement à 1 % des détenteurs en 2017.

Le nombre de personnes au Canada qui détiennent des bitcoins serait passé de 1,0 à 1,8 million. Un bitcoin équivaut aujourd’hui à 10 000 dollars canadiens.

Lire aussi :

Samsung sur le marché de la fabrication de puces de cryptominage?

Cryptomonnaies : mise en garde de l’Autorité des marchés financiers

Création d’un centre de recherche en chaînes de blocs à Montréal




Tags: , , , , , , , ,
Dominique Lemoine

À propos de Dominique Lemoine

Dominique Lemoine est rédacteur en chef du magazine Direction informatique.
Google+