Bisbille dans l’actionnariat de Technologies 20-20?


Jean-François Ferland - 18/10/2010

Plusieurs actionnaires de Technologies 20-20, insatisfaits de sa performance boursière, demandent la tenue d’une assemblée extraordinaire afin de remplacer trois membres du conseil d’administration de l’entreprise québécoise.

L’entreprise Technologies 20-20 de Laval, qui est spécialisée en logiciels de fabrication de meubles et en logiciels de design et d’aménagement intérieur, serait confrontée à une dissidence de la part de plusieurs de ses actionnaires.

Dans un communiqué diffusé à la fin de la semaine dernière, après la fermeture des marchés boursiers, la firme d’investissement Crescendo Partners de New York a indiqué qu’elle avait transmis à Technologies 20-20 une requête visant la tenue d’une assemblée extraordinaire des actionnaires de l’entreprise québécoise afin de procéder au remplacement de trois des membres de son conseil d’administration.

La requête destinée à Technologies 20-20 a été formulée par Crescendo Partners en son nom ainsi qu’en celui de Placements Montrusco Bolton, une firme de gestion de portefeuille de Montréal, et de Constellation Software, une firme de Toronto qui est spécialisée en acquisition et gestion d’entreprises du secteur du logiciel.

La firme Crescendo Partners, qui se décrit sur son site Web comme étant « une firme d’investissement activiste et orientée vers la valeur », précise que les signataires de la requête détiennent ou contrôlent un total de 23 % des actions en circulation de Technologies 20-20. Crescendo Partners ajoute que la démarche entamée bénéficie aussi du soutien d’entités qui détiennent au moins 11 % des actions de Technologies 20-20.

« Nous estimons que la technologie et les perspectives d’avenir de Technologies 20-20 sont solides, mais qu’elle pourrait profiter en cette période critique de son développement de connaissances et d’une expérience plus approfondies de la part du conseil d’administration », déclare Eric Rosenfeld, associé délégué chez Crescendo Partners. « M. [André] Nadeau, M. [Mark] Burton et moi-même possédons ces connaissances et cette expérience. Des actionnaires détenant une majorité appréciable des actions nous ont indiqué qu’ils souhaitaient que des changements soient apportés au sein du conseil d’administration. Nous déposons la présente demande afin de permettre aux actionnaires d’effectuer ce changement. »

Renversement de tendance

Dans une série de lettres transmises à Technologies 20-20, qui a été publiée sur le fil de presse Marketwire par Crescendo Partners, M. Rosenfeld déclare que sa firme et plusieurs actionnaires « croient que, bien que la compagnie ait un fort potentiel, des changements sont nécessaire au niveau du conseil d’administration afin de renverser la tendance actuelle de diminution de la valeur des actionnaires. »

L’auteur de la lettre principale fournit un tableau comparatif de l’index Standard & Poor de la bourse TSX et du cours de l’action de Technologies 20-20, qui démontre que le titre de l’entreprise québécoise a perdu 62 % de sa valeur initiale entre le 1er novembre 2005 et le 31 décembre 2009.

Dans la série de lettres, on précise que les actionnaires dissidents désirent remplacer au sein du conseil d’administration de Technologies 20-20 Pierre L. Lambert, qui est avocat associé au cabinet Dunton Rainville, Yves Archambault, qui est administrateur de sociétés, et Philippe Frenière, qui est vice-président responsable des investissements aux fonds d’investissement privés Partenaires de Montréal et Société Financière Bourgie.

Selon un article publié sur le site web du quotidien The Globe and Mail, les deux autres personnes qui seraient nommées au conseil d’administration de Technologies 20-20, outre M. Rosenfeld, seraient André Nadeau, un ancien responsable de la stratégie chez Groupe CGI, et Mark Burton, un ancien avocat et chef de la direction d’entreprises du secteur des TIC.

Les actionnaires qui ont signé les lettres sont Crescendo Partners I et Crescendo Partners II, Constellation Software, Placements Montrusco Bolton, ainsi que les firmes d’investissement SIPAR de Montréal et Agilith Capital de Toronto. Outre ces firmes, on retrouve aussi à titre d’investisseurs personnels Eric Rosenfeld de Crescendo Partners ainsi que Mark H. Leonard et Magdeleine Leonard de Constellation Software.

Le lundi 18 octobre, par le biais d’un bref communiqué, Technologies 20-20 affirme qu’elle prend acte de la requête et qu’elle procède à son examen.

Rappel

Les plus récents résultats financiers de Technologies 20-20, soit ceux du troisième trimestre de l’année financière 2010 de l’entreprise québécoise, faisaient état de revenus de 14,8 M$ US et d’un bénéfice net de 0,8 M$ US. Ces données étaient inférieures à celles du trimestre correspondant de l’année précédente.

Le cumulatif des trois trimestres financiers complétés chez Technologies 20-20 faisait état de revenus de 48,5 M$ US et d’un bénéfice net de 1,8 M$ US. En douze mois, les revenus totaux de l’entreprise avaient augmenté, mais le bénéfice net total avait diminué.

Jean-François Ferland est rédacteur en chef adjoint au magazine Direction informatique.




Tags: , , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d’adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.


Google+