Baisse des ventes d’albums numériques au Québec


Dominique Lemoine - 04/04/2018

Comme ailleurs, la popularité des services d’écoute de musique en continu expliquerait la diminution des ventes de produits numériques.Spotify

L’Institut de la statistique du Québec affirme que les ventes d’albums numériques (par exemple ceux qu’on peut acheter sur iTunes) ont diminué de 20 % en 2017 par rapport à 2016 et que les ventes de pistes numériques à la pièce ont diminué de 16 % sur la même période, ainsi que de 43 % depuis 2013.

Selon l’Observatoire de la culture et des communications de l’Institut de la statistique du Québec, citant des sources externes, « cette érosion des ventes de produits numériques s’expliquerait en partie par la popularité des services d’écoute de musique en continu » (ou streaming en anglais).

Spotify, une entreprise basée en Suède qui propose un service d’écoute de musique en continu, a fait son entrée mardi à la Bourse des valeurs de New York. Selon NPR, le prix de son action la première journée a oscillé entre 130 et 169 dollars pour établir la valeur de l’entreprise à environ 25 milliards de dollars.

La part des produits québécois (en français et en anglais) parmi les produits numériques (albums et pistes) vendus au Québec serait de 23 %, tandis que la part des produits de musique francophone parmi les produits numériques vendus au Québec serait de 18 %.

Lire aussi :

Musique en continu sur internet : revenus peu élevés mais en hausse

Musique en ligne : 1,6 G$ réclamés à Spotify

Musique en continu : Vidéotron demande de la souplesse au CRTC




Tags: , , , , , , , , ,
Dominique Lemoine

À propos de Dominique Lemoine

Dominique Lemoine est rédacteur en chef du magazine Direction informatique.
Google+