Baccalauréat en cybersécurité à Polytechnique Montréal

À partir de cet automne, les étudiants de Polytechnique Montréal pourront suivre un baccalauréat par cumul en cybersécurité. Il combinera notamment les trois certificats déjà offerts par Polytechnique Montréal en la matière, c’est-à-dire en cyberenquête, cyberfraude et cybersécurité.Illustration du concept de sécurité et d'un écran tactile

« Les étudiants accordent beaucoup d’importance au mot “baccalauréat” car il est porteur d’une crédibilité accrue en matière d’emploi », a expliqué, sur le site de l’école, Gervais Ouellet, coordonnateur des certificats en cybersécurité à Polytechnique Montréal. Non seulement ce diplôme rendra le travailleur plus attrayant aux yeux de l’employeur, mais il procurera à l’entreprise qui l’embauchera une valeur ajoutée, car l’étudiant aura acquis des connaissances reliées à des spécialisations en cybersécurité. »

L’école de génie offre depuis dix ans de la formation en sécurité informatique. Cependant, selon elle, ce programme vise à répondre « le plus adéquatement possible aux nouveaux besoins du marché du travail, qui est confronté à une pénurie de main-d’œuvre amplifiée par un taux de cybercriminalité en hausse exponentielle. De plus, la multiplication des supports mobiles ainsi que l’émergence de l’infonuagique posent de nouveaux défis ».

L’obtention du baccalauréat sera également possible pour les étudiants complétant deux certificats sur trois, ainsi qu’un certificat en informatique appliquée ou en criminologie de l’Université de Montréal, ou un certificat en analyse de la sécurité de l’information et des systèmes de HEC Montréal.

Lire aussi :

Le Collège Lionel-Groulx investit dans la formation en gestion des infrastructures en TI

Outils de sensibilisation des PME à la cybersécurité signés Terranova

Polytechnique lance un certificat en cybersécurité

Articles connexes

Google supprime 12 000 emplois

Sundar Pichai, directeur général d'Alphabet, la société mère de Google, a annoncé dans un communiqué et dans un courriel au personnel concerné basé aux États-Unis, que l'entreprise supprimerait environ 12 000 emplois, soit 6 % de ses effectifs.

Tecsys annonce une nouvelle solution de gestion du commerce électronique 

Tecsys Inc., une entreprise québécoise du domaine de la gestion de la chaîne d'approvisionnement et du commerce omnicanal annonçait il y a quelques jours une nouvelle solution d'exécution du commerce électronique de type « entrepôt dans un entrepôt ».

Aptum acquiert la montréalaise CloudOps

Le fournisseur de services gérés hybrides multi-nuage Aptum a considérablement augmenté son offre de produits ainsi que ses effectifs, avec l'annonce de l'acquisition de CloudOps, une société de Montréal spécialisée dans les plateformes infonuagique natives open source, la réseautique et le développement & exploitation.

OVHcloud lance des serveurs « bare metal » payables à l’utilisation, compatibles avec le nuage public

La société française d’infonuagique OVHcloud lançait hier son nouveau...

Dépenser pour l’essentiel, et pas seulement pour la technologie, est vital pour la sécurité infonuagique

Les RSSI savent depuis des années que l'argent seul n'achète pas la sécurité dans les environnements sur site. La leçon est la même dans le nuage, selon un nouveau rapport.