Automatisation du traitement des commandes chez Simons

Maison Simons affirme prévoir ouvrir en 2020 un centre multiservice de traitement des commandes qui sera muni d’équipements automatisés.Maison Simons

L’entreprise de commerce au détail de vêtements, établie à Québec, soutient que son investissement en commerce électronique et en ligne lui « donnera une capacité renouvelée de poursuivre sa croissance, d’alimenter le marché et d’assurer sa pérennité ».

Selon Simons, son centre de traitement, qui requiert un investissement de 215 millions de dollars financé avec des partenaires, « fera appel à des équipements automatisés qui permettront à Simons d’accroître sa capacité de traitement des commandes, tant pour ses magasins qu’en ligne ».

« Notre clientèle magasine de plus en plus en ligne, en complément à leurs visites en magasin », explique l’entreprise.

En matière de financement, Simons mentionne avoir obtenu un prêt à terme de 81 millions de dollars de la part du gouvernement du Québec, « duquel 51 millions de dollars seront consacrés à l’achat des équipements automatisés ».

Lire aussi :

Achat en ligne : 9,1 milliards de dollars dépensés par les Québécois

Commerce en ligne : tendances 2018 à surveiller

Le commerce en ligne transfrontalier dans la mire des détaillants

Articles connexes

Financement de 20 M$ pour Unito afin de façonner l’avenir de la collaboration numérique au travail

Unito, une entreprise québécoise qui développe des logiciels d'automatisation de workflows, vient de compléter une ronde de financement de 20 M$ menée par la CDPQ. De nouveaux investisseurs dont Rainfall Ventures et Investissement Québec rejoignent les investisseurs existants Bessemer Venture Partners, Tom Williams et Mistral Ventures. Ce financement permettra à Unito de renforcer sa présence croissante sur le marché.

85 % des responsables I&O prévoient augmenter leur niveau d’automatisation

Une récente enquête de Gartner révèle que 85 % des responsables de l'infrastructure et des opérations (I&O) qui ne disposent actuellement d'aucune automatisation complète s'attendent à devenir plus automatisés au cours des 2 à 3 prochaines années.

Les détaillants canadiens disposent désormais d’une plate-forme unique pour accéder à des données à jour

Le Conseil canadien du commerce de détail (CCCD) lançait hier le Tableau de bord du secteur du détail, une initiative développée par KPMG Canada conçue pour permettre aux détaillants canadiens d'accéder à un assortiment d'informations sur plusieurs secteurs, régions et périodes de vente au détail, dans les deux langues officielles.

Leav déploie sa plateforme mobile de caisse en libre service chez La Vie en Rose

Leav, une jeune entreprise technologique montréalaise qui fournit aux détaillants une plateforme offrant un processus de paiement sans friction, signe un accord avec le détaillant de lingerie fine la Vie en Rose pour implanter sa solution dans les quatre magasins la Vie en Rose du centre-ville de Montréal et dans un magasin Bikini Village.

ServiceNow lance la version San Diego de sa plateforme Now

ServiceNow vient de lancer la version San Diego de sa plateforme Now qui vise à aider les organisations à progresser au-delà de la transformation engendrée par la pandémie en stimulant la productivité, en adaptant l’automation à travers toute l’entreprise et en créant de meilleures expériences pour un monde hybride.