Attention aux fraudes téléphoniques envers les entreprises


Jean-François Ferland - 12/05/2006

Telus avise la population d’une forme de fraude téléphonique qui vise les organisations dotées de consoles centralisées. Cette arnaque viserait principalement les personnes de langue anglaise.

L’entreprise canadienne de télécommunications Telus a diffusé un communiqué pour aviser la population d’une tentative de fraude téléphonique qui sévirait depuis quelque temps, avec comme cible les entreprises dotées de consoles centralisées.

Selon le prestataire de services de télécommunications, plusieurs personnes auraient reçu des appels automatisés indiquant qu’elles avaient gagné un prix qui pouvait être réclamé en appuyant sur le [9, 0, #] ou [9, #]. Or, ces combinaisons de touches, lorsque réalisées sur un système téléphonique doté d’une console dite « de standard d’entreprise », résultent en le transfert de l’appel sur une ligne sortante. Cette action résulte en l’obtention par le fraudeur d’une liaison téléphonique qui lui permettra de réaliser un appel interurbain aux frais de l’entreprise fraudée.

Cette forme de fraude est réalisée au moyen d’un ordinateur et d’un logiciel automatisé qui numérote au hasard un numéro de téléphone pour ensuite exécuter un message vocal trompeur.

Stacey Masson, porte-parole aux communications externes de Telus au Québec, indique que de nombreux cas ont été rapportés à l’entreprise au cours des dernières semaines, principalement dans la région de l’ouest du Canada où l’entreprise détient une présence importante dans le secteur des services téléphoniques.

Cette fraude automatisée n’affecterait pas les utilisateurs résidentiels qui généralement n’ont qu’une ligne téléphonique à domicile. Toutefois, des personnes auraient rapporté que le message frauduleux aurait demandé l’entrée à l’aide du clavier numérique des renseignements relatifs à une carte de crédit pour éventuellement obtenir leur prix, ce qui constitue une autre forme de fraude.

Tentatives à tous azimuts

Le sergent Barry Elliott, du centre d’appel antifraude PhoneBusters, indique que les premières supercheries ayant recours à un système automatisé ont fait leur apparition l’année dernière en Amérique du Nord. Les cas répertoriés font état d’une entreprise située aux États-Unis qui tente de contacter de façon automatisée n’importe quel numéro de téléphone.

« L’an dernier, nous avons été inondés d’appels de plaintes de personnes qui avaient reçu un appel de la sorte. Les fraudeurs utilisent un système automatique qui compose au hasard un numéro de téléphone, et il peut s’agir d’une ligne résidentielle, d’une ligne commerciale, d’un téléphone portable…Même le premier ministre aurait pu recevoir un tel appel », dit en riant M. Elliott, en précisant sérieusement que les criminels changent souvent de ligne téléphonique pour réaliser les appels frauduleux, ce qui complique leur capture.

Toutefois, selon les représentants de l’entreprise de télécoms et de l’organisme antifraude, aucun cas de fraude de la sorte impliquant un message diffusé en français n’a été rapporté jusqu’à maintenant.

Telus recommande aux entreprises de mettre en garde les réceptionnistes et les standardistes contre ces fraudes, de mettre en place une procédure qui interdit aux personnes d’une organisation d’entrer cette combinaison de touches lorsque des appelants en font la demande, ou bien de carrément programmer le standard pour bloquer les appels interurbains si le personnel de l’organisation n’a pas besoin d’en faire.

« Les détenteurs d’une ligne résidentielle doivent savoir que lorsqu’ils remportent un concours, ils n’ont pas à payer une somme d’argent pour obtenir un prix », conseille le sergent Elliott.




À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d’adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.


Google+